RMC Sport

US Open : Nadal, la loi du plus fort

Rafael Nadal

Rafael Nadal - -

Rafael Nadal a remporté lundi une finale de l’US Open magnifique d’intensité face à Novak Djokovic (6-2, 3-6, 6-4, 6-1). Vainqueur pour la deuxième fois à New York, après 2010, l’Espagnol ajoute un 13e titre du Grand Chelem à son palmarès.

La suprématie de Rafael Nadal sur terre battue est en passe de trouver une prolongation sur dur. Invincible sur le ciment américain cette année, l’Espagnol a conclu son été parfait par une victoire à l’US Open, après ses succès à Indian Wells, Montréal et Cincinnati. Novak Djokovic aura tout tenté ce lundi pour mettre un terme à cette domination, lui qui avait déjà raté la dernière marche trois fois sur quatre à Flushing Meadows. Il était d’ailleurs tout proche de renverser cette finale mais les occasions manquées dans un troisième set crucial l’ont trop lourdement handicapé. Et l’ont précipité vers une 22e défaite en 37 matches face à Nadal, nouveau record de rencontres entre deux joueurs dans l’ère Open.

Comment souvent lors des duels entre les n°1 et 2 mondiaux, le destin a semblé basculer dans un sens, puis dans l’autre, avant de changer à nouveau de camp. C’est d’abord Rafael Nadal qui réussissait le meilleur départ, prenant son adversaire à la gorge pour breaker à deux reprises et boucler le premier set (6-2) en 42 minutes. « Nole » répondait dans la foulée en subtilisant une première fois le service de l’Espagnol à l’issue d’un échange dantesque de 54 coups, record de cette édition 2013. Deux autres breaks allaient suivre dans la foulée, lui permettant d’empocher la deuxième manche et de mener 2-0 dans la troisième. Sous la menace d’une balle de 4-0, Nadal inversait à son tour le cours de la finale en gagnant neuf jeux sur dix. Djokovic n’allait jamais s’en remettre et rendait les armes après quatre sets (6-2, 3-6, 6-4, 6-1) et 3h21 de jeu.

La meilleure saison de sa carrière

« Je ressens beaucoup d'émotions, a déclaré le n°2 mondial au moment de recevoir un trophée déjà gagné en 2010. C'est toujours spécial de jouer contre Novak. Personne ne me fait atteindre mes limites comme lui. » Incroyable Rafael Nadal, qui réussit la meilleure saison de sa carrière après sept mois passés loin du circuit pour soigner un genou. Depuis son retour en février, le Majorquin n’a connu la défaite qu’à trois reprises en 63 matches, toutes surfaces confondues, disputant 12 finales sur 13 tournois et raflant 10 titres. Désormais nanti de 13 couronnes en Grand Chelem, l’octuple vainqueur de Roland-Garros a dépassé Roy Emerson et ne pointe plus qu’à une longueur de Pete Sampras. Roger Federer et son record de 17 Majeurs ont peut-être du souci à se faire tant l’Espagnol de 27 ans n’a jamais semblé aussi fort.

A lire aussi :

>> Serena Williams au 17e ciel

>> En images : Serena Williams au panthéon du tennis

>> Gasquet, un garçon plein d’avenir

dossier :

Rafael Nadal

S.C.