RMC Sport

Wimbledon: Nadal vient à bout de Del Potro, Anderson sort Federer

Rafael Nadal a éliminé Juan Martin Del Potro au bout d'un match fou (7-5, 6-7, 4-6, 6-4, 6-4), ce mercredi en quarts de finale du tournoi de Wimbledon. Mené deux manches à rien contre Roger Federer, Kevin Anderson a renversé le Suisse en cinq manches (2-6, 6-7, 7-5, 6-4, 13-11).

Rafael Nadal est sorti vainqueur, en cinq sets (7-5, 6-7, 4-6, 6-4, 6-4), d'un match d'une intensité incroyable contre Juan Martin Del Potro, mercredi à Wimbledon. Les deux joueurs sont tombés dans les bras l'un de l'autre après 4h47 de jeu. Rafael Nadal a traversé le court pour relever son adversaire, un geste de classe immédiatement salué par un public de connaisseurs, conquis par le spectacle proposé.

Juan Martin Del Potro a mené deux manches à une mais n'est pas parvenu à tenir tête jusqu'au bout à son adversaire dans ce match où les deux joueurs ont multiplié les coups gagnants (77 pour Del Potro, 66 pour Nadal). Rafael Nadal défiera Novak Djokovic, tombeur de Kei Nishikori (6-3, 3-6, 6-2, 6-2) pour une place en finale. Quelques heures avant ce chef d'oeuvre, Roger Federer n'a pas connu la même réussite contre Kevin Anderson, vainqueur en cinq manches (2-6, 6-7, 7-5, 6-4, 13-11).

Le Suisse (36 ans, n°2) a fini par céder son service pour la première fois du tournoi. Un set par la suite, le premier depuis 2016 à Wimbledon, puis deux. Et malheureusement pour Roger Federer, Kevin Anderson (32 ans, n°8) ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Après avoir sauvé une balle de match dans le troisième set, il a remonté un handicap de deux manches à rien pour sortir vainqueur d’un match épique, et finalement conclu sur un service gagnant dans le cinquième et dernier set (13-11).

L'Afrique du Sud au sommet

Le Sud-Africain a réalisé l'un des plus grands exploits de sa carrière. Anderson n'avait encore jamais atteint le dernier carré du tournoi de Wimbledon. Il est même devenu le premier joueur Sud-Africain à réaliser pareille performance depuis Kevin Curren en 1983. John Isner se présentera à lui en demi-finale. L'Américain (n°9) a dominé Milos Raonic en quatre manches (6-7, 7-6, 6-4, 6-3).

Pour Roger Federer, la leçon est forcément difficile à avaler, au moins autant que le scénario. Le Suisse avait planifié son programme de tournoi en fonction de Wimbledon, son objectif majeur chaque année. Il avait toutes les cartes en main pour continuer l'aventure dans le temple du tennis. Il a mené deux manches à rien et obtenu une balle de match, sauvée par son adversaire dans la troisième manche.

Anderson a été meilleur, plus efficace aussi

Mais Federer a plié physiquement dans les deux sets suivants face à un adversaire plus consistant. Le Suisse, dont le jeu s'est progressivement délité, pourra toutefois regretter les neuf balles de breaks égarées (3/12) en cours de route. Un piège dans lequel n'est pas tombé Kevin Anderson, efficace sur sa seule occasion de la cinquième manche (4/7 sur l'ensemble de la partie). Il n'a pas non plus tremblé au moment de servir pour le match et confirme sa montée en puissance.

dossier :

Rafael Nadal

QM