RMC Sport

Toronto : Serena Williams a chuté !

Serena Williams

Serena Williams - AFP

Serena Williams s’est inclinée en demi-finale du tournoi de Toronto samedi en demi-finales face à la surprenante Suissesse Belinda Bencic (3-6, 7-5, 6-4). Sa deuxième défaite seulement en 2015 laisse planer (un peu) le doute deux semaines avant l’US Open où elle visera le Grand Chelem pour la première fois depuis 1988.

Le court central de Toronto a vécu un évènement samedi. Le public canadien a en effet assisté à la défaite de Serena Williams en demi-finale (3-6, 7-5, 6-4). Et la sensation est à la hauteur du bilan de l’Américaine en 2015 qui comptait 43 victoires pour une petite défaite (à Madrid. Elle a aussi déclaré forfait à Bastad et Indian Wells). La n°1 mondiale, qui visera un Grand Chelem jamais réussi depuis 1988 dans deux semaines à l’US Open après ses succès en Australie, à Roland-Garros et à Wimbledon, n’est donc pas infaillible. Ses parcours parfois chaotiques à Roland-Garros et Wimbledon avaient à chaque fois accouchés de levées de trophées. Cette fois, ce n’est pas passé.

Et l’héroïne du jour se nomme Belinda Bencic. La Suissesse, âgée de 18 ans et conseillée par la mère de Martina Hingis, a retourné une situation mal embarquée pour se qualifier en finale face à la Roumaine Simona Halep, deux mois après le premier titre de sa carrière décroché à Eastbourne. Balayée en 33 minutes dans le premier set, Bencic a fait déjouer l’Américaine en lui prenant son service dans la deuxième manche avant de mener 4-0 puis 5-1 dans la troisième. Si elle a un peu cédé à la pression au moment de conclure (Serena Williams est revenue à 5-4), elle a finalement réussi à réaliser un exploit retentissant.

Cincinnati avant l’US Open pour Williams

« Belinda a très bien joué, elle a une très bonne lecture du jeu, c'est une battante, a concédé une Serena Williams, admirative. Je n'ai pas bien joué, ce n'était ma journée, mais j'espère pouvoir rectifier les choses à Cincinnati en vue de l'US Open. » Vexée par ce revers, Serena Williams sera dans l’Ohio dès lundi pour remettre les choses en place auprès d’une concurrence à l’espoir un peu retrouvé après ce revers que personne ne croyait possible. Une jeune Suissesse de 18 ans vient de prouver le contraire.