RMC Sport

Virtual Regatta, J18: pas le moment de baisser son foc

Journal de bord. Vendée Globe virtuel, 18e jour de course. Nom de bateau: Paprika3000. Position actuelle: 3.000e. Fait d’arme: a mal visé le fromage.

Le point course:

-
- © -

Ce fromage était donc louche depuis le début. Grisé par les embruns, je vous fanfaronnais vendredi ma décision mûrement réfléchie, ferme, définitive, et non-négociable, d’opter pour la trajectoire la plus directe jusqu’à Bonne Espérance, délaissant la louchasse pour le plateau fromager. Fail. Foil, même. Après deux jours de mal de mer et de mal de vent, face à l’anti-cyclone Saint-Hélène, instable et béant, j’ai empanné pour éviter la panade.

Pour tout vous dire, c’était vraiment la mer noire. Après une petite euphorie et un pic à la 700e place, je me suis retrouvé face au vide. Toute la flottille des leaders a même commencé à repartir en sens inverse pour contourner ce sombre anti-cyclone, alors que nos poursuivants filaient gaiement quelques milles plus au nord. Hagard, j’ai trainé ma barque mollement vers le sud en ruminant le mauvais choix et la chute libre au classement. 1.000e. 2.000e. 5.000e. 15.000e. C’est purement symbolique, mais dans les périodes de doute, ça fait mal au gilet de sauvetage. Pas un souffle de vent ni d’espoir à ce moment-là, si ce n’est la perspective beaucoup trop lointaine d’atteindre un jour les tempêtes australes.

Et puis un zéphyr salvateur est venu gonfler voiles et moral à l’unisson. L’actualisation météo de ce mardi a significativement matérialisé le décalage de l’anticyclone vers l’est, laissant un champ un peu plus libre pour gagner la zone des rugissants, où ça va décoiffer comme on aime. Donnez-moi 36 heures pour contourner l’encalmineur, et accrochez-vous au bastingage sur l’autoroute glacée, ça va envoyer du nœud.

Comment ne pas se faire anti-cycloner

-
- © -

Etant donné que vous êtes 900.000 joueurs (même si un ou deux ne lisent pas mes chroniques car ils sont susceptibles), vous comprendrez que je ne puisse vous donner à tous un chemin pertinent pour vous extirper collectivement de cet horrible Atlantique sud. J’ai déjà galéré pour une personne qui m’est chère, à savoir à moi-même.

Je vous suggère d’anticiper votre route dès à présent, en gardant à l’esprit que les plus habiles devraient arriver au Cap de Bonne Espérance autour du 1er ou du 2 décembre, donc n’imaginez pas un chemin magique de moins d’une semaine, et préparez-vous à des moments difficiles, sans avoir peur du détour.

-
- © -

Vous pouvez faire défiler la règle des vents sur cinq jours, en vous posant les questions suivantes. Si vous êtes plutôt côté Brésil : "Suis-je dans les temps pour poursuivre plein sud et attraper le toboggan venteux en longeant la ligne de glaces?" Si oui: très bon plan.

Si vous êtes plus avancé: "Où suis-je par rapport à l’anti-cyclone, et puis-je lui passer derrière même si je dois faire un petit détour?" OU (version kamikaze): "Y a-t-il une bourrasque de vent qui pourrait me servir de bulle au milieu de l'anticyclone?" Si oui (version 1): bon plan. Si oui (version 2): mauvais plan, mais ça peut être incroyable.

Si vous êtes bien à l’est: "Quelle canne à pêche utiliser pour passer le temps en haute mer?" Si vous avez la Télescopique 270, excellent plan.

Bon courage avec tout ça les amis. Cap au sud, et soyez patients. Au pire, vous pouvez faire comme cette personne qui a décidé de finir à pied.

-
- © -

- Episode 1: "François Gabart n'arrête pas de me suivre, alors que je ne sais pas naviguer"

- Episode 2: "Franchement, ils auraient pu mettre un panneau"

- Episode 3 : "Génies ou escrocs, que valent les trois premiers du classement"

- Episode 4 : "Comment s'en sort le mec le plus cool de la flotte"

- Epsiode 5 : "Le bouton magique pour gagner 10.000 places"

Pour aider cette chronique...

Cette chronique vous fera vivre la course virtuelle sous différents angles au fil des jours. Parfois (un peu) techniques, souvent anecdotiques, rarement isobariques, raisonnablement humoristiques. Si vous voulez partager des témoignages, vous pouvez contacter le bateau Paprika3000 via le chat Virtual Regatta.

dossier :

Vendée Globe

Alexis Toledano, skipper de Paprika3000