RMC Sport

F1: les réseaux sociaux se régalent après les débuts catastrophiques de Mazepin

Les internautes se sont lâchés après les débuts complètement ratés en F1 du jeune pilote russe Nikita Mazepin ce dimanche lors du Grand Prix de Bahreïn.

Pendant que certains se délectent de la nouvelle saison sur les coulisses de la F1, d’autres ont profité du Grand Prix de Bahreïn, ce dimanche, pour trouver leur nouveau chouchou (ou tête de turc c’est selon): Nikita Mazepin.

Déjà parti en tête à queue lors des qualifications, le pilote russe de 22 ans a tiré tout droit dès le deuxième virage de la course pour filer dans les protections et abandonner. De quoi susciter un très grand nombre de réactions sur les réseaux sociaux.

Haas encore en difficulté

A défaut d’être le pilote le plus brillant de sa génération, Nikita Mazepin bénéficie de soutiens financier d’importance. Couplée à sa rapide sortie de piste, le Russe s’est déjà attitré de nombreuses railleries. Successeur de Romain Grosjean chez Haas, Nikita Mazepin semble avoir aussi hérité de sa faculté à ne pas finir les courses selon ses détracteurs.

"C’était totalement ma faute, c’est très décevant, a réagi le principal intéressé après son week-end compliqué sur la piste de Sakhir. Je suis vraiment désolé pour l’équipe qui méritait beaucoup mieux. J’arrivais au deuxième virage et j’ai vraiment essayé d’éviter Mick Schumacher […] les pneus n’ont pas supporté. Ils étaient froids et je suis allé sur le vibreur, j’ai un peu trop accéléré et je suis parti en spin."

Des débuts ratés qui ont même provoqué des moqueries venues du paddock. Pilote réserve de l’écurie Williams, le Britannique Jack Aitken s’est réjoui de voir un autre pilote partir plus vite que lui à la faute à Bahreïn. Remplaçant de Georges Russell, lui-même suppléant de Lewis Hamilton, lors du GP de Sakhir 2020, Jack Aitken avait fini sa première course en F1 à la 16e place malgré un tête-à-queue sans grande conséquence.

Les surnoms peu flatteurs de Mazepin

En plus des plaisanteries sur son abandon dès le deuxième virage, Nikita Mazepin est également la cible de ses réseaux sociaux à cause de son nom. Plusieurs jeux de mots ont ainsi rapidement donné naissance à des surnoms peu flatteurs tels que "Nazepin" ou encore "Mazespin" "spin" signifiant tête-à-queue en anglais.

Un premier abandon en carrière, quelques instants après le début du GP de Bahreïn, qui a aussi donné lieu à une modification de la page wikipédia du pilote russe (changée depuis).

Après des débuts catastrophiques, Nikita Mazepin aura à cœur de briller et de faire taire les moqueries lors de la deuxième épreuve de la saison, le 18 avril, lors du GP d’Emilie-Romagne et son exigeant tracé sur la piste d’Imola.

JGL