RMC Sport

GP d'Abu Dhabi: Verstappen en pole position devant Bottas et Hamilton

Pour la première fois de la saison, Max Verstappen s'élancera de la pole position, dimanche à Abu Dhabi. Le pilote hollandais a dominé les deux Mercedes en qualifications.

Il n’y aura pas de grand chelem pour le moteur Mercedes cette saison en qualifications. Après 16 pole position consécutives, 15 pour l’écurie allemande et une pour Lance Stroll sur une Racing Point munie du moteur Mercedes, Max Verstappen (RedBull) a brisé cette hégémonie samedi à Abu Dhabi.

Le pilote néerlandais a devancé Valtteri Bottas (Mercedes) de 25 millièmes. En pole la semaine dernière à Sakhir, le Finlandais ne réalisera pas la passe de deux mais il a dominé son coéquipier Lewis Hamilton, de retour ce week-end après un Grand Prix d’absence. Le septuple champion du monde n’a pris que la troisième place, à 86 millièmes de Verstappen.

Sergio Perez en fond de grille

Patron de l’écurie RedBull, Christian Horner a laissé éclater sa joie à la radio : ''c’est la première pole non-Mercedes cette année" (un petit tacle adressé à Racing Point). Toto Wolff, son homologue chez Mercedes semblait lui sonné derrière son ordinateur dans la voie des stands.

Derrière le trio de tête, les McLaren de Lando Norris (4e) et Carlos Sainz (6e) ont remporté leur duel à distance avec les Racing Point de Lance Stroll (9e) et Sergio Perez, pour la troisième place au classement des constructeurs. Vainqueur à Sakhir dimanche dernier, le Mexicain partira même du fond de la grille, pénalisé pour avoir utilisé de nouvelles pièces moteur ce week-end...

Gasly seul Français dans le top 10

Côté tricolore, le grand absent du jour était bien sûr Romain Grosjean. Deux semaines après son terrible accident à Bahreïn, le pilote français n’était pas dans la Haas pour disputer un dernier Grand Prix avec l’écurie américaine.

Les deux autres Bleus sur la grille se sont disputés le dernier billet pour la Q3. Un duel qui a tourné à l’avantage de Pierre Gasly (AlphaTauri), 10e de la Q2, juste devant Esteban Ocon (Renault). Mais en Q3, Gasly est resté scotché à cette 10e place, loin du top 5.

Un peu plus tôt, George Russell avait vécu un dur retour sur terre. Après sa jolie pige chez Mercedes en remplacement de Lewis Hamilton, le prometteur britannique a retrouvé sa modeste Williams, sans faire de miracles : il s’élancera de la 16e position dimanche.

Autre déçu du jour, Sebastian Vettel (Ferrari). Pour sa dernière séance de qualifications dans l’écurie italienne, le quadruple champion du monde n’a pu faire mieux qu’une 13e place. Dimanche soir, son calvaire prendra fin avant de rejoindre Racing Point, qui deviendra Aston Martin, en 2021.

dossier :

Lewis Hamilton

SSa