RMC Sport

GP d'Italie: après leur crash, Verstappen accuse Hamilton et ne veut pas lui parler

Max Verstappen tient Lewis Hamilton pour responsable de l'incroyable crash entre les deux pilotes ce dimanche sur le Grand Prix d'Italie à Monza. Pour le pilote Red Bull, le Britannique est fautif. Le Néerlandais refuse par ailleurs d'aller parler à son rival chez Mercedes.

A qui la faute? C'est la question qui risque d'agiter pendant quelques heures, voire quelques jours, le paddock de Formule 1, après l'incroyable crash entre Lewis Hamilton et Max Verstappen ce dimanche, sur le Grand Prix d'Italie à Monza. Les deux grands rivaux au classement du championnat du monde se livre une lutte sans merci. Mais la bataille a cette fois tourné court, avec l'abandon des deux pilotes après leur accident.

Les images sont impressionnantes. Sur un enchaînement de virages, alors que le Britannique sortait des stands (le Néerlandais s'était arrêté à peine plus tôt), la Red Bull est littéralement passée au dessus de la Mercedes, les deux monoplaces ayant terminé dans le bac à graviers. Sauvé par le halo, Hamilton était sonné à l'arrivée, après avoir tout de même subi un impact à la tête.

Hamilton touché à la tête

"C'était (l'impact) plutôt lourd sur ma tête, je l'ai senti. J'ai juste pris une douche et quelques anti-inflammatoires. Je sais que j'étais devant dans le virage et ça a fini comme ça, confie le champion du monde sur Canal+. Si on doit parler avec Verstappen? Je suis ouvert à la discussion mais je ne pense pas que ça changera quelque chose à son approche." Façon de dire à demi-mot que la responsabilité est plutôt du côté de Verstappen.

De son côté, le Néerlandais accuse clairement le Britannique. "On savait que ça serait serré dans le virage 1. Il a bougé sur la gauche, cela m'a envoyé sur la zone verte et j'ai juste continué à prendre l'extérieur, décrit-il sur Canal+. Il a continué à me pousser sur la gauche et je n'avais plus de place, j'ai dû passer sur le vibreur. Je pense qu'il pouvait laisser plus de place, on aurait pu continuer à se battre à la sortie du virage 2. Malheureusement, ça ne s'est pas passé ainsi."

Verstappen ne veut pas parler avec Hamilton

Interrogé sur la possibilité de couper le virage pour éviter tout frottement dangereux, Max Verstappen réfute l'idée: "Il y a le risque d'obtenir une pénalité et je veux courir. C'est facile de couper le virage à cet endroit mais j'avais le droit aussi de rester à l'extérieur dans le virage. Il m'a mis trop à l'extérieur et c'était trop tard." Assurant au passage que son très mauvais arrêt au stand juste avant (plus de 11 secondes, après un problème de pneu) ne l'avait pas énervé au moment du duel: "Je suis capable de maîtriser mes émotions. Je peux m'énerver à la radio mais je me connais très bien. Cela ne me perturbe pas au moment de batailler, je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec ce qu'il s'est passé."

Quant à un possible dialogue avec Lewis Hamilton, avec qui les relations étaient déjà très tendues, la réponse semble plutôt claire... "Je crois que ce n'est pas le bon moment pour se parler, conclut Verstappen. Ce ne serait pas correct de se parler tout de suite." Chaude ambiance...

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport