RMC Sport

GP de Belgique: Hamilton impérial, Renault en forme, Ferrari largué

Nouvelle victoire sans contestation de Lewis Hamilton (Mercedes) ce dimanche, lors du Grand Prix de Belgique. Le Britannique a terminé devant son équipier Valtteri Bottas et Max Verstappen (Red Bull). Belles performances également pour les Renault, alors que les Ferrari ont terminé hors des points.

Sans trembler. Parti en pole et dominateur de bout en bout, Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix de Belgique, septième manche de la saison de Formule 1. Il s’agit de la 89e victoire en carrière pour le Britannique, sa cinquième de la saison. Il conforte ainsi son avance en tête du championnat du monde avec désormais 47 points de plus que Max Verstappen (Red Bull-Honda), troisième sur le circuit de Spa-Francorchamps derrière Valtteri Bottas (Mercedes).

"Ce n'était pas la course la plus facile. Les températures des pneus baissaient lentement. C'était un peu difficile. Peu importe nos succès, nous gardons la tête froide", a commenté Hamilton à l’arrivée. Outre Mercedes, Renault peut également avoir le sourire.

L’écurie française a inscrit de gros points avec les quatrième et cinquième places de Daniel Ricciardo et Esteban Ocon. Le natif d’Evreux a notamment marqué les esprits avec un dépassement sur Alexander Albon dans le 44e et dernier tour, alors que son équipier a signé le meilleur tour en course.

Spectaculaire sortie de piste pour Giovinazzi

Albon, Lando Norris (McLaren), Pierre Gasly (Alpha Tauri), Lance Stroll (Racing Point) et Sergio Pérez (Racing Point) ont complété le top 10. Pour Ferrari, les galères se sont en revanche poursuivies. Déjà en grande difficulté lors des essais libres puis en qualifications, Sebastian Vettel et Charles Leclerc n’ont pas fait mieux que 13e et 14e, juste devant Romain Grosjean (Haas). Leclerc a en prime été convoqué par les commissaires de course qui lui reprochent d'avoir roulé trop lentement lors de son tour de mise en grille avant le départ.

La course a également été marquée par la spectaculaire sortie de piste d'Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) au 11e tour.

George Russell (Williams) n'a pas pu éviter une des roues de l'Italien revenue sur la piste et a lui aussi été contraint d’abandonner. Bonne nouvelle toutefois: les deux pilotes en sont sortis indemnes. Carlos Sainz (McLaren), lui, n’avait pas pu prendre le départ après un problème de moteur.

dossier :

Lewis Hamilton

RR