RMC Sport

GP de Hongrie: Ocon, une victoire historique pour le sport français

Esteban Ocon a remporté le Grand Prix de Hongrie, ce dimanche près de Budapest. Un premier succès en F1 pour le pilote d’Alpine (24 ans), qui entre dans l’histoire du sport français. Et replace Renault sur le devant de la scène.

Une longue ligne droite vers le bonheur. Après être sorti de sa monoplace, Esteban Ocon a traversé une bonne partie de la voie des stands en courant. Malgré son casque, sa combinaison et plus de deux heures d’efforts intenses dans les jambes. Le pilote d’Alpine, porté par un vent d’euphorie, est allé se jeter dans les bras de ses mécanos. Pour une communion particulièrement émouvante. Histoire de célébrer comme il se doit sa victoire inespérée ce dimanche, au Grand Prix de Formule 1 de Hongrie.

Au terme d’une course marquée par un accident important dès le premier virage, le Français a vécu le plus grand moment de sa carrière. En terminant devant Sebastian Vettel (Aston Martin) et Lewis Hamilton (Mercedes), qui cumulent 11 titres de champion du monde à eux deux. De quoi s’offrir une photo inoubliable sur le podium et devenir le 111e vainqueur d’un GP de Formule 1. Le 14e Français, 329 jours après le show de Pierre Gasly en Italie.

"C’est un truc de fou"

A 24 ans, le Normand a su prendre sa chance sur le bitume du Hungaroring, près de Budapest. En faisant preuve de talent et de sang-froid, alors que Vettel l’a talonné jusqu’au bout. En profitant également de l’erreur stratégique de Mercedes, qui a n’a pas fait rentrer Hamilton aux stands lors du deuxième départ. Le genre de péripéties qui forge les succès de légende.

"Je ne réalise pas du tout, c’est incroyable. C’est un truc de fou, a confié Ocon sur Canal+. Un immense merci à tous ceux qui m’ont fait confiance. Quel moment! Je me sens tellement bien. On a connu des moments difficiles mais on a réussi à dépasser ça en tant qu’équipe. On revient là où on mérite d’être."

Avec cette victoire inattendue, Ocon permet à Renault (propriétaire d’Alpine) de retrouver la plus haute marche pour la première fois depuis 2008. Le natif d’Evreux, dont les parents sont originaires d’Andalousie, ne comptait jusqu’ici qu’un seul podium en F1. C’était le 6 décembre dernier au GP de Sakhir (à Bahreïn). Sous les couleurs de Renault. Il avait alors pris la deuxième place derrière Sergio Perez. Quatre ans après être devenu le plus jeune Français à participer à une course dans l’élite, en Belgique (août 2016), au volant d’une Manor Racing.

Une cohabitation parfaite avec Alonso

Avec ce coup d’éclat en Hongrie, Ocon, passé également par Force India et Racing Point, rejoint François Cevert, Jean-Pierre Beltoise, Jean Alesi, Olivier Panis et donc Pierre Gasly au panthéon des pilotes tricolores. Pour le 78e GP de sa carrière. Une belle consécration pour celui qui cohabite avec Fernando Alonso depuis le début de l’année. Le taulier espagnol de 40 ans a d’ailleurs grandement contribué à son sacre, ce dimanche, en bloquant longtemps Hamilton derrière lui.

Le double champion du monde (2005, 2006) a d’ailleurs salué chaleureusement son jeune partenaire à l’arrivée. De quoi ravir un peu plus le héros du jour. "Ça a toujours été génial de travailler avec lui, on forme un duo de choc, savoure Ocon. On travaille ensemble, on pousse l’équipe à s’améliorer. J’apprécie énormément la collaboration que nous avons. C’est un privilège de travailler avec quelqu’un comme lui." Après un tel week-end, la réciproque est sans doute vraie.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport