RMC Sport

GP de Monaco : fin stratège, Hamilton revient au top

Première victoire de la saison pour Lewis Hamilton (Mercedes), ce dimanche à Monaco. Le double champion du monde en titre s’est joué de la pluie et a vu son audacieuse stratégie à un arrêt couronnée de succès alors que Daniel Ricciardo (Red Bull) payait une incompréhension avec son écurie. Au général, le pilote britannique revient à 24 unités de Nico Rosberg, seulement septième en Principauté.

La stratégie payante d’Hamilton

Un premier et unique arrêt au 31e tour pour passer en pneus ultra-tendres et profiter d’une piste asséchée. « Le relais le plus long de sa carrière » a payé pour Lewis Hamilton, qui a doublé le poleman, Daniel Ricciardo lors de son arrêt au tour suivant et conservé la tête jusqu’à la fin. Un 44e succès en carrière, véritable bouffée d’oxygène pour le Britannique, double champion du monde en titre, qui n’avait plus remporté une course depuis le 25 octobre dernier à Austin (Etats-Unis).

La grosse bourde de Red Bull

Sa première pole en carrière n’aura donc pas suffi pour décrocher un premier succès depuis 2014. Pourtant, comme lors de la Q3 de samedi, Daniel Ricciardo s’est montré à l’aise chez lui à Monaco. Mais voilà, une incompréhension avec son écurie lui a coûté très cher. 32e tour, l’Australien passe aux stands mais ne voit pas un pneu à l’horizon. « Problème de communication », d’après Red Bull. Ricciardo, quatre fois quatrième cette saison, laisse filer Hamilton et se contente de la deuxième place.

A lire aussi : la boulette pour Verstappen, la pole pour Ricciardo

Rosberg piétine

Une monoplace récalcitrante, de petites erreurs de sa part mais aussi de ses mécanos ont empêché Nico Rosberg de renouer avec le succès deux semaines après son abandon à Barcelone. D’autant que derrière Sergio Pérez (Force India) mais aussi Sebastian Vettel (Ferrari) sont restés pied au plancher. Au général, le leader du classement général voit son coéquipier, Lewis Hamilton, revenir à 24 points.

Grosjean s’essouffle

Après un très joli début de saison pour ses débuts avec Haas, Romain Grosjean éprouve plus de difficultés. Une 19e place en Chine, le 8e rang en Russie, un abandon en Espagne et de nouveaux soucis pour trouver le rythme ce week-end en Principauté. Parti sur la 8e ligne, le Français s’est contenté de la 14eposition. Désormais 10e au général, Grosjean tentera de retrouver le rythme dans deux semaines sur le circuit de Montréal.

A lire aussi : 20 ans après, Panis attend toujours son successeur

A lire aussi : le Halo plutôt que l’Aeroscreen en 2017

dossier :

Lewis Hamilton

la rédaction