RMC Sport

Quand Hamilton accroche une voiture en stationnement

Lewis Hamilton

Lewis Hamilton - AFP

Arrivé un jour plus tard que prévu à Sao Paulo, où se déroule ce week-end le Grand Prix du Brésil, avant-dernier rendez-vous de la saison, Lewis Hamilton a expliqué avoir été impliqué dans un accident de la route en début de semaine à Monaco. Mais plus de peur que de mal.

Une arrivée à Sao Paulo seulement ce jeudi matin, un jour plus tard que prévu. Il n’en fallait pas plus pour animer l'approche du Grand Prix du Brésil de Formule 1. A quoi ce retard de Lewis Hamilton était-il donc dû ? Mercredi, l’écurie Mercedes annonçait que le Britannique était fiévreux. Mais plus tard dans la journée, le triple champion du monde récemment sacré pour la saison 2015 apportait une précision d’importance sur son compte Instagram : il a été impliqué dans un… accident de la route, dans la nuit de lundi à mardi. Aux environs de 3h30 du matin, alors qu’il circulait au volant de sa Pagani Zonda violette, Hamilton a percuté une voiture en stationnement dans les rues de Monaco, où il réside.

Plus de peur que de mal et aucun blessé. Mais de quoi perturber son début de semaine. « Je ne me sentais pas très bien à cause de la fièvre ces derniers jours, mais j'ai également eu un accident de voiture lundi soir à Monaco, a expliqué le pilote britannique en légende d’une photo prise dans son jet privé. Même si cela ne regarde personne, il y a certainement des gens qui essaieront de tirer avantage de ma situation et de se faire de l'argent. Personne n'a été blessé, c'est l'essentiel, mais ma voiture a été très abimée après un accrochage avec un véhicule qui était stationné. Je me sens mieux et je m'envole pour le Brésil. Mais je vous informe car je tiens à prendre toute la responsabilité de ce qui s'est passé. Nous faisons tous des erreurs, l'important est d'apprendre et de grandir. »

« Je suis prêt, même si j’ai eu une semaine difficile »

Des péripéties qui ont bien entendu agité le paddock brésilien. Arrivé à son point presse accompagné d’une nuée de caméras et d’appareils photo, Hamilton s’est présenté devant les médias le visage fermé. Quelques minutes plus tôt, le directeur de la communication de Mercedes, Bradley lord, avait prévenu : aucune question sur l’accident. « Je suis prêt, je suis toujours prêt, même si j’ai eu une semaine difficile », s’est contenté de glisser l’intéressé en réponse à un journaliste lui demandant comment il se sentait. Nico Rosberg, son coéquipier au sein de l’écurie allemande, n’éclairera pas plus nos lanternes, préférant l’esquive : « Je viens d’être mis au courant de cette histoire donc je ne peux pas la commenter ». Reste à savoir si cet incident va perturber le week-end sportif du champion du monde. Accident le lundi, victoire en Grand Prix le dimanche ? La réponse dans trois jours.

dossier :

Lewis Hamilton

la rédaction avec L.A. à Sao Paulo