RMC Sport

NBA: le pied de nez très symbolique de Rudy Gobert lors de la reprise

Testé positif au coronavirus en mars dernier et à l'origine de l'arrêt de la NBA, le Français Rudy Gobert a marqué les premiers et derniers points du premier match de reprise de la compétition, jeudi.

Le mot "equality" a remplacé son nom de famille sur le dos de son maillot. Mais c'est par un autre symbole très fort que Rudy Gobert a relancé la saison de NBA, jeudi dans la bulle de Disney World à Orlando. Le Français, dont le test positif au coronavirus le 11 mars dernier a provoqué l'arrêt de la compétition, a inscrit les premiers points de la rencontre de reprise, lors de la victoire d'Utah face aux New Orleans Pelicans (106-104). 

Il voulait passer à autre chose après la polémique

C'est aussi lui qui a inscrit les derniers matchs de la rencontre comme un pied de nez aux critiques qui avaient suivi l'annonce de son test. Il avait été accusé d'imprudence avec une mauvaise blague quelques heures après la divulgation résultats de ses examens. "Je suis à un stade où je dois monter à un niveau supérieur, avait-il confié à RMC Sport, mercredi. Je pense que tout ce qu’il s’est passé m’a aidé psychologiquement à franchir un autre cap. Ça va être à moi de le montrer sur ces prochains mois. Est-ce que je suis revanchard? D’une certaine manière, oui. Je sens que Rudy Gobert peut passer à autre niveau, à moi de continuer à progresser."

Il a tenu parole au cours d'un match serré où son équipe a pris l'avantage à quatre minutes du terme pour ne plus le lâcher. Le pivot de 28 ans a fini avec 14 points, 12 rebonds et 3 contres.

Avant cette rencontre disputée à huis clos, les joueurs et entraîneurs des deux équipes, ainsi que les arbitres, tous rassemblés le long de la ligne de touche, ont posé un genou à terre pour protester contre les injustices raciales et afficher leur soutien au mouvement "Black Lives Matter" dans le sillage de la mort de George Floyd, asphyxié lors de son interpellation le 25 mai à Minneapolis.

Les deux derniers lancers francs inscrits par le Français ont offert un court mais précieux succès au Jazz, 4e à l'Ouest. Les arrières Donovan Mitchell et Mike Conley ont chacun inscrit 20 points, le sixième homme Jordan Clarkson en ajoutant 23. Les Pelicans, 10e à l'Ouest et qui luttent pour la 8e place qualificative pour les play-offs, ne sont pas passés loin de faire un joli coup. Mais ils ont manqué d'adresse au plus mauvais moment, dans la fin du 4e quart-temps que n'a pas jouée Zion Williamson.

Le rookie-phénomène a pourtant été efficace avec 13 points (6/8 aux tirs) en 15 minutes, mais sa préparation ayant été perturbée par un départ de la bulle d'Orlando pour raison familiale, il manque encore de rythme et d'endurance.

NC avec AFP