RMC Sport

Cyclisme: Ineos renonce à Paris-Nice après le décès de Portal

L’équipe Ineos a officialisé ce mercredi son retrait de toutes les épreuves auxquelles elle devait participer jusqu’au 23 mars. La formation britannique entend ainsi prendre un temps pour se recueillir après la mort de son directeur sportif Nicolas Portal à seulement 40 ans.

Grand favori à sa propre succession lors du prochain Paris-Nice (8-15 mars), le Colombien Egan Bernal ne s’alignera finalement pas sur la course tricolore. Ce mercredi, l’équipe Ineos a annoncé son retrait de l’épreuve afin d’observer un temps de recueillement pour Nicolas Portal, son directeur sportif, décédé mardi.

Mais le Paris-Nice 2020 n’est pas la seule course à laquelle ne participera pas la formation britannique puisque Ineos a confirmé que ses coureurs ne rouleront pas en compétition jusqu’au 23 mars. Les coéquipiers de Geraint Thomas, Chris Froome ou Richard Carapaz manqueront aussi la Strade Bianche, Tirreno-Adriatico, Milan-San Remo et deux classiques flamande (Nokere Koerse et Bredene Koksijde Classic).

Faire le point sur le coronavirus

Outre la volonté d’assister aux funérailles de Nicolas Portal et de laisser du temps aux coureurs pour faire leur deuil, la Team Ineos a également pris en compte l’épidémie de coronavirus au moment d’arrêter sa décision.

Plusieurs équipes comme Mitchelton-Scott ou Groupama-FDJ ont également annoncé leur retrait de certaines épreuves en raison de la crise sanitaire actuelle.

"Nous ne voulons pas nous retrouver dans une position où nos cyclistes pourraient potentiellement être infectés ou placés en quarantaine pendant une course comme cela a déjà été le cas, précise la formation dans un communiqué. Nous savons également que la période actuelle est compliquée pour les services sanitaires et nous ne souhaitons pas leur ajouter une pression ou un fardeau supplémentaire."

Après avoir pris le temps de saluer la mémoire de Nicolas Portal et d’évaluer la situation sur la propagation du coronavirus, Ineos reprendra donc sa saison lors du Tour de Catalogne.

Jean-Guy LEBRETON avec Arnaud Souque