RMC Sport

Cyclisme: pourquoi on ne verra pas Alaphilippe sur Paris-Roubaix

Sacré pour la deuxième fois de suite champion du monde dimanche à Louvain, Julian Alaphilippe sera pas être au départ de Paris-Roubaix dimanche prochain. Le coureur français de 29 ans n’avait pas prévu de disputer la célèbre classique avant de conquérir son deuxième maillot arc-en-ciel.

Il ne sera sans doute pas nécessaire de chercher un maillot arc-en-ciel dans le peloton dimanche prochain sur les routes de Paris-Roubaix. Sacré pour la deuxième fois de suite champion du monde dimanche à Louvain (Belgique), Julian Alaphilippe ne sera pas au départ de la 118eme édition de l’Enfer du Nord, repoussé d’un an et demi en raison de la crise sanitaire. Le coureur de la formation Deceunick-Quick Step n’avait pas prévu de participer à Paris-Roubaix dans son programme de début de saison. Il n'en a jamais été question, il n'en est pas plus question aujourd'hui selon son entourage.  En revanche, même si celà n'est pas encore officiel, il étrennera son nouveau maillot Arc-En-Ciel sur Milan-Turin le 6 octobre, avant de s'aligner sur le Tour de Lombardie, ultime monument de la saison le samedi 9 octobre

Prudhomme n'y croit pas

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et de Paris-Roubaix, était plus que pessimiste sur les chances de voir Julian Alaphilippe changer ses plans au dernier moment pour s’attaquer aux 259 kilomètres dont 55 de secteurs pavés. Interrogé sur la présence du Français dimanche, il avait répondu au micro de France Info : "Non je ne pense pas, ce n'est pas son type de course. En revanche, on sera ravi de le revoir peut-être pour triompher de nouveau sur Liège-Bastogne-Liège ou pour porter pour la quatrième année consécutive le maillot jaune sur le Tour de France. Quand il se fixe des objectifs, il est là. C'est plus un homme des courses d'un jour qu'un homme des longues courses par étapes, mais il faut qu'il continue à être lui-même et qu'il coure à l'instinct."

Il rêve d'y participer "un jour"

Le coureur aux 37 victoires a laissé entendre qu’il avait d’abord l’intention de savourer son nouveau triomphe : "Pour commencer, j’ai besoin de temps pour réaliser que j’ai encore le maillot pour un an", a-t-il déclaré dimanche. Mais si le papa du petit Nino veut rester un peu sur son nuage et zappera donc Paris-Roubaix dimanche, il n’est pas impossible de le voir être au départ de la célèbre classique lors des prochaines saisons. "Je disputerai Paris-Roubaix un jour, confiait-il au Parisien en début d’année. Je veux la tenter d'ici la fin de ma carrière. Je ne sais pas si c'est une bonne chose pour moi, mais je veux essayer." Et pourquoi pas dès 2022 ? Après tout, il aura toujours son maillot arc-en-ciel sur les épaules…

ABr avec AS