RMC Sport

Giro (17e étape): Buitrago s’impose malgré une chute, Carapaz toujours en rose

Le Colombien Santiago Buitrago s’est adjugé la 17e étape du Giro longue de 168 kilomètres entre Ponte di Legno et Lavarone. Le grimpeur sud-américain devance Gijs Leemreize et Jan Hirt. Richard Carapaz, Jai Hindley et Mikel Landa se sont à nouveau neutralisés dans l’ultime ascension.

Au terme des 168 kilomètres sillonnant les routes du Trentin, c’est Santiago Buitrago (Baharain Victorious) qui a décroché le gros lot en s’imposant devant Gijs Leemreize ce mercredi sur le Giro. Le Colombien décroche le deuxième succès de sa jeune carrière alors qu’il aurait pu tout perdre sur une chute à 80 km du but. Richard Carapaz s’accroche toujours au maillot rose et compte trois secondes d’avance sur son dauphin Jai Hindley.

Cette 18e étape entre Ponte di Legno et Lavarone était l’une des dernières occasions pour les baroudeurs d’accrocher un joli succès sur les routes du Giro. C’est donc sans surprise qu’un groupe de 25 coureurs prend les devants dès l’entame de course. Le peloton, une nouvelle fois désintéressé de l’étape, laisse les baroudeurs s’expliquer à l’avant.

Certainement pas le meilleur grimpeur de cette échappée, le Néerlandais Mathieu van der Poel anticipe la bagarre peu avant le terrifiant Monte Rovere (8km à 9,6%). Au pied de ce col, il compte 1’30 d’avance sur un groupe de contre mené par Hugh Carthy, Santiago Buitrago et Jan Hirt, tous les trois très actifs à l’avant ces derniers jours. Finalement, seul Buitrago parvient à revenir sur MvdP dans le Monte Rovere. Il dépose Leemreize et Van der Poel, et savoure son succès dans son maillot abîmé par la chute.

Troisième sur la ligne, Jan Hirt, vainqueur la veille et 9e du classement général ce matin, fait un joli bon en revenant à la 7e place, sept minutes derrière Carapaz.

Almeida pioche, Carapaz s'accroche

Sous l’impulsion de Richie Porte, les Ineos font exploser le peloton dans le Monte Rovere. Une nouvelle fois seuls Mikel Landa et Jai Hindley peuvent suivre le rythme effréné de Carapaz et son coéquipier australien. Grand perdant de cette étape, Joao Almeida lâche près d’une minute sur Carapaz et met en péril ses chances de victoire finale à Vérone ce dimanche. Guillaume Martin se classe 9e de l'étape. Premier Français, il est 16e au général.

Ce jeudi, les sprinteurs auront de nouveau la parole. Après un enchaînement d’étapes montagneuses, les grosses cuisses s’expliqueront à Trévise. Arnaud Démare tentera d’aller chercher une quatrième victoire sur cette 18e étape et d’enfoncer le clou concernant le maillot cyclamen du classement par points.

HB