RMC Sport

Tour de France: entre "fierté et galère", Alaphilippe fait le bilan de son Tour

Dix-neuvième du chrono ce samedi à Saint-Emilion, à 2'05'' de Wout van Aert, Julian Alaphilippe tire un bilan positif de ce Tour de France 2021, alors que son coéquipier Mark Cavendish tentera de décrocher une 35e victoire record sur la Grande Boucle ce dimanche sur les Champs-Elysées.

Il ne reste plus que 108 kilomètres à parcourir aux coureurs du Tour avant de tirer un trait sur cette 108e édition de la Grande Boucle. Mais avant de profiter d'un repos bien mérité, certains sprinteurs espèrent triompher sur la plus belle Avenue du monde. Parmi eux, Mark Cavendish, qui tentera de battre le record de victoires d'Eddy Merckx (34). Le maillot vert sera bien évidemment emmené par Julian Alaphilippe, 19e du contre-la-montre entre Libourne et Saint-Emilion ce samedi. Le champion du monde, premier porteur du maillot jaune cette année, tire un bilan positif de cette étape.

"Je suis satisfait d’en avoir terminé, j’ai donné le maximum. J’ai pris du plaisir, c’était un beau tracé, a expliqué le Français au micro de RMC. Ce n’était pas un parcours spécialement taillé pour moi, mais cela n’aurait rien changé du tout. J’ai donné tout ce qui me restait comme force. Je savais que ce serait compliqué pour jouer la gagne, mais je suis content d’avoir terminé."

"L'étape des Champs n'est pas si facile que ça"

Le coureur de la Deceuninck-Quick Step est prêt à jeter ses dernières forces dans la bataille pour aider Mark Cavendish à lever les bras à Paris. "La détente commencera demain soir. C’est important pour nous, Mark est sur le point d’être en vert sur les Champs, c’est quand même quelque chose. ça va être une journée importante et comme on l’a vu ces derniers jours, on va être beaucoup attaqué. Contrairement à ce qu’on peut penser, l’étape des Champs n’est pas si facile que ça, il y a du boulot demain."

Premier porteur du maillot jaune, Julian Alaphilippe tire un bilan positif de cette édition du Tour. " Je suis super content d’avoir gagné la première étape, d’avoir porté le maillot jaune, c’est une fierté pour moi. Pour le reste, ça a été un Tour difficile donc on s’en sort très bien. Le Tour est réussi, on a gagné cinq étapes, on ramène le maillot vert et j’ai aussi porter le maillot jaune. J’ai profité de mon maillot de champion du monde pendant trois semaines. Ça a été un grand moment que je n’oublierai jamais."

Le Français va désormais profiter de quelques jours de repos auprès de son fils Nino, né le 14 juin dernier, avant de reprendre "sûrement sur la classique San Sebastian" si les jambes suivent. Mais Julian Alaphilippe insiste : le plus important "est de profiter un peu" après "trois semaines de galère."

AS