RMC Sport

Tour de France : les six moments inoubliables de ce Tour oubliable

Christopher Froome

Christopher Froome - AFP

Du vol plané d’Adam Yates au footing de Christopher Froome dans le Mont Ventoux, retour sur les 6 moments inoubliables de ce Tour de France qui ne restera pas dans les annales.

Quand Mark Cavendish dépasse Bernard Hinault

A Montauban, Mark Cavendish (Dimension Data) n’a pas uniquement remporté la 6e étape de Tour. En s’imposant, le sprinteur britannique a aussi dépassé Bernard Hinault pour se retrouver avec le deuxième plus grand total de victoires d’étapes sur la Grande Boucle. Avec quatre succès lors de cette édition 2016, le coureur de 31 ans comptabilise désormais 30 victoires. L’année prochaine, Mark Cavendish tentera de faire vaciller le record d’Eddy Merckx (34).

A lire aussi >> Cyrille Guimard : "C'est cette victoire de Froome que l'on retiendra"

Et l’arche s’effondra sur Adam Yates

Derrière Stephen Cummings (Dimension Data) vainqueur au lac de Payolle, Adam Yates (Orica-BikeExchange) fausse compagnie au groupe des favoris lors de la 7e étape. Mais alors qu’il s’apprête à leur prendre de précieuses secondes, l’arche gonflable de la flamme rouge s’effondre soudainement devant le jeune Britannique, lancé à pleine vitesse. Un vol plané et deux points de suture au menton plus tard, Adam Yates arrivera sur les Champs-Elysées avec la 4e place au général et le maillot blanc de meilleur jeune sur le dos.

Le footing de Froome sur le Mont Ventoux

C’est sans doute l’image de ce Tour de France : le maillot jaune fendant la foule massée sur le Mont Ventoux à pieds. En compagnie de Bauke Mollema (Trek-Segafredo) et Richie Porte (BMC), Christopher Froome distance les autres favoris. Mais à deux kilomètres de l’arrivée de cette 12e étape, le trio se retrouve au sol après un incident avec une moto bloquée par les spectateurs. Vélo cassé, le maillot jaune repart en courant. Après avoir essayé une monture fournie par l’assistance, Christopher Froome récupère un vélo auprès d’une des voitures de la formation Sky et perd environ 1’30’’ dans l’affaire. L’organisation décidera après coup de reclasser le coureur britannique dans le même temps que Bauke Mollema, un de ses compagnons d’infortune.

Peter Sagan vainqueur à la photo-finish

Après avoir collectionné les places d’honneur sur les deux dernières éditions, Peter Sagan (Tinkoff) a renoué avec la victoire sur ce Tour 2016. Trois étapes remportées, la dernière à Berne. Légèrement derrière Alexandre Kristoff (Katusha), le coureur slovaque jette son vélo sur la ligne. Quelques secondes plus tard, Peter Sagan est annoncé vainqueur pour un boyau à la photo-finish. Une juste récompense pour celui qui incarne le panache. Désigné super combatif de ce Tour, Peter Sagan aura remporté des sprints massifs mais aussi une étape en partant de plus loin. Il aura lancé des échappées aussi bien pour jouer le classement par points (le maillot vert est sa propriété depuis cinq ans) que pour travailler pour ses leaders en montagne. Généreux en punchlines en interviews, le Slovaque est dans tous les bons coups. Et il n’a que 26 ans.

A lire aussi >> Pour Absalon, Sagan sera "trop juste" en VTT aux JO

La glissade de Pierre Rolland

Echappé avec Rui Costa (Lampre Merida) vendredi, Pierre Rolland (Cannondale) s’est retrouvé dans le décor. La faute à une chute dans la descente de la Montée de Bisanne. Le coureur français a glissé sur la chaussée mouillée sur une dizaine de mètres avant de s’immobiliser dans de la terre. Disputée en partie sous la pluie, cette 19e étape entre Albertville et Saint-Gervais Mont Blanc a vu des chutes en pagaille. Parmi les victimes : Froome (Sky), Nibali (Astana) ou Dumoulin (Giant-Alpecin), double vainqueur d’étapes sur ce Tour et contraint à l’abandon après une fracture du bras.

Le coup double de Romain Bardet

Bon descendeur, Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a pris tous les risques peu avant la dernière ascension vers Saint-Gervais dans une 19e étape périlleuse. Sous la pluie, le coureur de 25 ans a notamment touché la roue arrière de son équipier Mikaël Chérel. Romain Bardet a ensuite rattrapé et déposé Rui Costa (Lampre Merida) pour remporter la première victoire française du Tour 2016. Il en a surtout profité pour s’emparer de la deuxième place au classement général.

A lire aussi >> Tour de France : à quoi peut rêver Romain Bardet ?

L’attaque de Nairo Quintana

Ah, non. En fait, non.

Arnaud Di Stasio