RMC Sport

Tour de France: Pogacar se défend face aux suspicions de dopage

Ultra-dominateur sur le Tour de France, et pointé du doigt pour cela, le Slovène Tadej Pogacar a tenté ce lundi de faire taire les suspicions le concernant.

"Quand quelqu'un ne croit pas en moi, j'essaie toujours de prouver qu'il a tort", assure-t-il. Confortable maillot jaune du Tour de France après avoir assommé ses concurrents lors de la première partie de l'épreuve, Tadej Pogacar (UAE-Emirates) a profité ce lundi de la journée de repos pour répondre aux soupçons - plus ou moins discrets - de dopage à son égard.

"Nous avons de nombreux contrôles pour donner tort aux sceptiques", a lancé le Slovène de 22 ans, lors d'un court point presse en visio. Le vainqueur sortant a assuré "par exemple" avoir été testé trois fois dimanche: deux fois avant le départ et une après l'arrivée de la 9e étape à Tignes.

"Prouver au monde ce que je peux faire"

En revenant sur le Tour un an après avoir arraché le maillot jaune à Primoz Roglic (Jumbo-Visma) la veille de l'arrivée à Paris, Pogacar dit que l'"une de (ses) plus grandes motivations était de montrer que ce n'était pas un accident, basé sur un seul contre-la-montre". "Cette année, je suis motivé à l'idée de me prouver et de prouver au monde ce que je peux faire", a-t-il martelé.

Vainqueur du premier chrono du Tour mercredi à Laval, le leader de l'équipe UAE s'est emparé du maillot jaune samedi après avoir distancé tous ses adversaires au classement général. A la veille de la dixième étape, le Slovène possède plus de cinq minutes d'avance sur Rigoberto Uran (3e, EF Education), son premier rival pour la victoire finale.

C.C. avec AFP