RMC Sport

Tour des Flandres: Alaphilippe espère faire "plus que montrer le maillot arc-en-ciel"

Deuxième coureur de l'histoire après Peter Sagan à enchaîner deux Tours des Flandres d'affilée avec le maillot de champion du monde sur les épaules, Julian Alaphilippe espère surtout devenir dimanche le quatrième français de l'histoire à l'emporter sur ce monument du cyclisme mondial après Louison Bobet, Jean Forestier et Jacky Durand. Sur cette course en octobre, il avait dû abandonner (double fracture du métacarpe), après avoir percuté une moto suiveuse à 35 kilomètres de l'arrivée.

Julian Alaphilippe, y a-t-il un sentiment de revanche après ce qu'il s'est passé sur le dernier Tour des Flandres?

Non, il n'y a pas d'esprit de revanche, c'est derrière moi. Les conditions sont différentes, la course sera différente. C'était un mauvais moment pour moi et l'équipe, mais c'est oublié et nous sommes très motivés. Ce n'est pas une revanche. Je ne pense pas à "si je n'avais pas chuté, qu'est-ce que j'aurais fait, peut être aurais-je suivi, attaqué dans le Paterberg, puis gagné...". C'est la vie, j'ai récupéré et je ne pense qu'à dimanche.

Quel est votre état de forme?

Je me sens bien. J'ai été un peu fatigué après les courses en Italie, j'ai mis un peu de temps à récupérer. Les derniers jours n'ont pas été supers. Et puis sur "A travers la Flandre", je me suis quand même un peu rassuré. Même si je n'ai pas fait une performance extraordinaire, je me suis quand même senti mieux que les jours précédents. Avec quelques jours tranquilles, une reconnaissance du parcours, la température qui devrait être un peu meilleure dimanche et avec l'adrénaline de la course, ça devrait aller. Ça va le faire.

Quelles sont vos ambitions dimanche?

Mon but dimanche, c'est de performer le plus possible avec l'équipe. On est là pour essayer de gagner, on a une équipe forte avec de grandes ambitions, et c'est l'une des courses les plus importantes de début de saison. Donc oui, on veut la gagner.

Wout van Aert est-il le grand favori?

Oui. Son équipe devra contrôler aussi la course, comme nous. Il fait partie des favoris, mais il y a beaucoup d'autres coureurs qui veulent gagner et chacun doit prendre ses responsabilités. C'est le favori numéro 1 mais il y a des outsiders. Attention par exemple à Peter Sagan.

Participer au Tour des Flandres avec le maillot arc en ciel de champion du monde, c'est quelque chose de fort on imagine?

Ça c'est vrai, j'espère le montrer dimanche. Je profite. Que ce soit dimanche ou dans les prochaines semaines, c'est un sentiment spécial, un plaisir, un honneur même. Je suis fier de montrer le maillot sur les classiques ardennaises, j'espère faire plus que montrer le maillot et aller chercher une victoire. C'est l'objectif et je vais tout faire pour l'atteindre.

Arnaud Souque