RMC Sport

Argentine: Messi assure avoir envoyé des insultes "en l’air" et non pas à l’arbitre

Lionel Messi

Lionel Messi - AFP

Privé de sélection pour quatre rencontres par la Fifa, Lionel Messi a tenu à se défendre après cette sanction. Le quintuple Ballon d’Or a déclaré qu’il n’avait pas insulté l’arbitre assistant contre le Chili (1-0), mais qu’il avait jeté des paroles en l’air.

La Fifa a eu la main lourde. Et la stature de Lionel Messi n’a pas franchement poussé l’instance internationale à la clémence après Argentine-Chili (1-0). Sans son capitaine, l’Albiceleste a d’ailleurs perdu dans la foulée en Bolivie (0-2), et s’est mise en mauvaise posture dans les éliminatoires du Mondial 2018. La raison de ces quatre matchs de suspension pour La Pulga ?

A lire aussi >> Le Barça juge "injuste" la suspension de Messi (même si ça fait ses affaires)

La Fédération argentine a fait appel

Des insultes proférées à l’encontre d’un arbitre assistant lors de la victoire face à Alexis Sanchez et ses coéquipiers. Seulement, le quintuple Ballon d’Or a apporté sa version des faits lors de son appel auprès de la Fifa, rapportée par La Nacion. Et selon le Barcelonais, ces insultes ont bien été proférées. Mais pas envers le corps arbitral, plutôt « en l’air ». La Fédération a donc fait appel de la sanction, et espère encore pouvoir faire réduire la peine de Messi. Car le voyage en Russie dans un an dépend peut-être de la crédibilité, ou non, de cette justification.

A lire aussi >> Argentine: Messi suspendu quatre matchs pour ses insultes envers l’arbitre

A lire aussi >> Cinq questions pour comprendre la suspension de Messi 

D.W