RMC Sport

Ballon d'or: les regrets du premier agent de Benzema, qui a préféré Ben Arfa

Invité à partager son émotion sur RMC après le sacre de Karim Benzema, son premier agent (2005-2008) Frédéric Guerra a confié "s'être trompé de ne pas l'avoir gardé à l'époque", lui préférant notamment son coéquipier de la génération 1987, Hatem Ben Arfa.

Les hommages du monde du football envers Karim Benzema continuent d'affluer après la consécration, lundi soir, de l'attaquant des Bleus. Lauréat du 66e Ballon d'or de l'histoire, l'attaquant du Real Madrid évolue désormais dans la cour des (très) grands.

Salué par ses anciens coachs, présidents ou coéquipiers en clubs ou en sélection, l'ancien lyonnais l'a également été par son premier agent, Frédéric Guerra, qui s'est occupé de lui de 2005 à 2008. Sur RMC, il a confié toute son émotion de voir son ancien protégé tout en haut du football mondial, même s'il admet avoir quelques regrets de ne pas avoir pu s'occuper de lui plus longtemps.

"Avec beaucoup de regrets, j'ai dû faire un choix"

"Je suis forcément fier de lui, de m'être trompé de ne pas l'avoir gardé à l'époque (rires). J'avais pratiquement toute l'équipe de la génération 1987, avec Mounier, Rémy, Ben Arfa... À l'époque tout le monde parlait de la doublette Ben Arfa-Benzema, que ça marchait bien, or en fait ça n'allait pas du tout. À un moment donné j'étais un peu au pied du mur, il a fallu que je choisisse entre l'un et l'autre. J'aurais bien choisi Benzema car c'était beaucoup moins de soucis sauf que j'avais pris un engagement de parole avec les parents de Ben Arfa en leur disant que tant qu'Hatem ne serait pas majeur, je me comporterais avec lui comme un père, et mon épouse comme une mère. On a honoré notre parole et avec beaucoup de regrets j'ai dû faire ce choix. Mais c'est pour cela que je suis très content que Karim ait eu le Ballon d'or, cela me rend d'autant plus fier de moi d'avoir honoré ma parole à l'époque avec les parents d'Hatem. Je suis très content que ce soit lui qui ait gagné, vraiment."

Quatrième en 2021, Karim Benzema était déjà tout proche du titre. L'attaquant du Real a mis à profit son incroyable saison en club (vainqueur de la Liga, de la Ligue des champions et de la Supercoupe d'Espagne) pour succéder à Zinedine Zidane au panthéon des vainqueurs français de la distinction individuelle suprême.

CMP