RMC Sport

Bayern-Leipzig: un choc somptueux, Coman triple passeur décisif

Dans un choc grandiose et indécis jusqu'au bout, le Bayern Munich et le RB Leipzig se sont quittés sur un nul (3-3) ce samedi en Bundesliga. Un résultat qui permet aux Bavarois, menés par un Kingsley Coman triple passeur décisif, de conforter leur première place

C’était le match à ne pas manquer ce samedi. Le Bayern Munich et le RB Leipzig ont offert un magnifique spectacle (3-3), à l’Allianz Arena, dans le cadre de la 10e journée de Bundesliga. Ce résultat permet aux Bavarois de conforter leur première place avec deux points d’avance sur leur adversaire du soir. Le podium est complété par le Borussia Dortmund, accroché dans l’après-midi par l’Eintracht Francfort (1-1).

Même disputé sans Joshua Kimmich, Corentin Tolisso et Lucas Hernandez, tous à l’infirmerie, ce choc a offert une excellente publicité à la Bundesliga. Avec de l’intensité, des duels acharnés, des gestes de grande classe, des renversement de situation et, forcément, beaucoup de buts. Marcel Sabitzer a été le premier à dégainer avec une frappe pure du pied droit venue s’écraser sur la barre transversale de Manuel Neuer (2e).

Une sérieuse alerte pour des Bavarois dominateurs mais gênés par le bloc haut, le pressing et les contres des visiteurs, menés par un très bon Christopher Nkunku. C’est l’ancien Parisien qui a ouvert le score en crochetant Manuel Neuer, sorti hors des limites de sa surface (19e).

Coman triple passeur décisif

Le Bayern a répondu dans la foulée grâce à l’une de ses nouvelles pépites : Jamal Musiala, grand espoir du football anglais âgé de 17 ans, rapidement entré en jeu à la place d'un Javi Martinez touché aux adducteurs. Trouvé par Kingsley Coman, le jeune milieu offensif a égalisé d’un missile du droit (30e), deux minutes après avoir vu Peter Gulacsi sortir une merveille de frappe signée Benjamin Pavard (28e).

Le match s’est encore emballé avec deux buts coup sur coup: d’abord Thomas Müller, parfaitement servi dans la surface par Coman (34e) pour le 2-1, puis Justin Kluivert, d’un tir croisé du droit (36e) pour le 2-2.

Certains auraient pu penser que le rythme allait retomber en seconde période au vu de la débauche d’énergie des 22 acteurs. Au contraire, les deux formations ont continué à attaquer encore et encore pour tenter d’aller arracher la victoire. Dans cette partie totalement folle, Leipzig a bien cru avoir fait le plus dur en reprenant l’avantage au retour des vestiaires sur un centre d’Angelino repris de la tête par Emil Forsberg (48e). Mais le Bayern n’a évidemment pas abdiqué et a fini par recoller dans le dernier quart d’heure. Coman, très en vue, s’est appliqué pour déposer le ballon sur la tête de Müller (75e). L’ultime but d’un match grandiose et indécis jusqu’au bout.

RR