RMC Sport

Bundesliga: le coach de Dortmund défend Haaland après sa colère en quittant le terrain

Sorti en balaçant son maillot à un adversaire pour regagner très vite le vestiaire, le visage fermé, Erling Haaland était énervé samedi, après le nul de Dortmund contre Cologne (2-2). Auteur d'un doublé, l'attaquand était frustré du résultat et son entraîneur Edin Terzic ne l'accable pas.

Ce n'est pas toujours évident compte tenu de ses statistiques mais Erling Haaland est un être humain. Et il l'a prouvé samedi, au coup de sifflet final du match de Dortmund sur le terrain de Cologne (2-2), dans le cadre de la 26e journée de Bundesliga. Un résultat qui éloigne encore le Borussia du top 4, qualificatif pour la Ligue des champions: le club accuse quatre points de retard sur le quatrième, Francfort, et huit sur le podium.

Au coup de sifflet final, l'attaquant norvégien est sorti très, très vite du terrain, le visage ultra fermé, visiblement énervé. Le serial buteur n'a pas pris le temps de saluer ses adversaires, balançant rapidement son maillot à un joueur qui lui avait demandé un peu plus tôt. Une réaction qui fait parler. Mais qui ne doit susciter aucune polémique, selon son entraîneur.

Plutôt un signe de bonne volonté

"On voyait sa déception, il voulait vraiment quitter le terrain avec les trois points, a expliqué Edin Terzic après la rencontre. Tout le monde voit bien sa qualité, mais c'est aussi cette volonté de toujours gagner qui le rend spécial." En clair, cette réaction agacée serait plutôt un signe positif, celui d'un joueur qui ne cherche qu'à gagner.

Un doublé. Encore...

Il faut dire qu'Erling Haaland y avait mis du sien et avait fait le travail en inscrivant un nouveau doublé (son sixième de la saison) dans cette rencontre: deux très beaux buts (3e et 90e minutes) qui n'ont pas suffi aux Jaune et Noir, qui ont sauvé les meubles après les buts de Duda (35e) et Jakobs (65e). Sûr que l'attaquant, qui compte 21 buts en autant de matchs disputés en championnat (33 en 31 toutes compétitions confondues) cette saison, va ruminer durant la trêve.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport