RMC Sport

Caïazzo: "Qu’on n’aille pas inventer des trucs pour sanctionner le PSG"

Bernard Caïazzo (Saint-Étienne)

Bernard Caïazzo (Saint-Étienne) - (AFP)

Invité de Team Duga sur RMC, mardi soir, Bernard Caïazzo, le président de Saint-Étienne, a émis quelques réserves concernant l’hypothèse d’une nouvelle version du fair-play financier soutenue par certains grands dirigeants européens.

Andrea Agnelli, le président de la Juventus Turin et nouveau dirigeant de l’ECA, l’Association des clubs européens, a suggéré ce mardi l’intronisation d’un fair-play financier 2.0. Et il est soutenu par l’ancien boss de l’ECA et président du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge. "Je pense que l’idée d’Andrea est une très bonne idée, a-t-il glissé. Maintenant, nous devons réexaminer et discuter de l’instauration d’un fair-play financier 2.0."

À lire aussi >> Caïazzo: "Le PSG paie des hôpitaux et des écoles en France"

Caïazzo ne veut pas que le PSG soit jugé "sur un délit de sale gueule"

Invité de Team Duga, Bernard Caïazzo, le co-président de Saint-Étienne, présent à l’Assemblée générale de l’ECA, a fait part de ses réserves. "Il y a une pression mise sur l’UEFA, a admis le dirigeant stéphanois. Moi, ce que j’espère, c’est qu’on jugera le PSG sur le fair-play financier une fois que les comptes seront sortis et que les aspects et légaux seront faits. Et qu’on ne le jugera pas avant, sur un délit de sale gueule, sans avoir rationalisé l’approche."

"Attention au modèle des grands clubs européens: qu’on n’aille pas inventer des trucs qu’on sortirait d’un chapeau pour sanctionner le PSG alors qu’il serait financièrement et comptablement dans les clous du fair-play financier."

À lire aussi >> Fair-play financier: "Personne n'est au-dessus des lois", prévient le président de l’UEFA

À lire aussi >> Aulas craint une "communication géopolitique" avec le PSG

la rédaction avec M. Lehoux