RMC Sport

Coupe de France: le PSG débouté par le CNOSF, pas de Neymar ni de Kimpembe contre Monaco

INFO RMC Sport - Le PSG jouera la finale de Coupe de France ce mercredi (21h15) sans Neymar ni Presnel Kimpembe. Le club parisien a été débouté par le CNOSF, devant qui il avait porté réclamation dans l'espoir de décaler les suspensions des deux joueurs.

C'est raté pour le PSG, qui a été débouté ce mercredi par le CNOSF dans sa demande de conciliation. Le club parisien avait déposé une requête devant l'instance concernant les suspensions de Neymar (un match pour accumulation de cartons jaunes) et Presnel Kimpembe (trois matchs ferme pour son carton rouge contre Rennes).

Paris espérait ainsi décaler les suspensions pour tenter d'avoir ses joueurs à disposition ce mercredi soir, en finale de Coupe de France contre Monaco (21h15). Mais sans succès. Le PSG jouera donc sans Neymar ni Presnel Kimpembe. De fait, le Brésilien pourra retrouver le terrain dimanche, pour la dernière journée de Ligue 1 et le déplacement parisien à Brest.

>>> la finale Monaco-PSG en live-texte

L'agacement de Neymar

Comme révélé par RMC Sport, la demande écrite a été envoyée mardi matin par le club de la capitale et deux conciliateurs avaient été nommés pour plancher sur le sujet. Double coup dur pour Paris, qui doit déjà composer sans Marco Verratti, blessé à un genou.

Les auditions ont eu lieu ce mercredi matin. Selon une source proche du dossier, le CNOSF a voulu démontré, par ces deux dossiers, qu'il est capable "d'examiner et de trancher rapidement avec une rencontre".  Comme cela avait été le cas pour l'OL et Mattia De Sciglio. Cette même source ajoute qu'il faudra un jour trouver une solution puisqu'il est devenu "tendance" de saisir le CNOSF.  Malgré cette décision négative, le PSG a remercié chaleureusement le CNOSF pour les conditions dans lesquelles il est intervenu. 

Neymar avait écopé d'un carton jaune en fin de match contre Montpellier, en demi-finale de Coupe de France (2-2, 6 tab à 5). La commission disciplinaire fédérale avait décidé de lever le sursis qui pesait sur le troisième match de suspension du n°10 parisien, après son exclusion contre Lille début avril en Ligue 1 (0-1). "Je joue cinq minutes, je fais une faute et je prends déjà un carton jaune sans réfléchir. Merci de m’avoir privé de finale", s'était plaint l'ancien joueur du Barça sur les réseaux sociaux.

Presnel Kimpembe avait lui pris un carton rouge lors du match nul contre Rennes (1-1) pour son tacle sur Jérémy Doku. La commission de discipline lui a infligé quatre matchs de suspension, dont trois ferme.

A.Bouchery avec Arthur Perrot