RMC Sport

Lille: cible d'insultes racistes à Ajaccio, Sanches aurait voulu que le match soit stoppé

Renato Sanches déclare samedi dans L'Equipe qu'il aurait souhaité que le seizième de finale de Coupe de France remporté par le Losc contre le Gazélec Ajaccio soit interrompu, en raison d'injures racistes qu'il a dénoncées.

"Ces propos venaient de certains supporters. Ils ne devraient pas exister dans le monde du sport", réaffirme Renato Sanches, une semaine après avoir dénoncé des injures racistes à son encontre lors de la victoire 3-1 du Losc sur le terrain du Gazélec Ajaccio en seizièmes de finale de la Coupe de France. "Ce n'est pas possible d'entendre ça sur un terrain de foot. Ni de l'admettre", déclare-t-il samedi auprès de L'Équipe, pointant ainsi des supporters venus à proximité du stade, huis clos oblige.

Dans cette même interview, il lui a été demandé s'il fallait que la rencontre soit interrompue comme l'avait été PSG-Basaksehir durant la phase de groupes de la Ligue des champions (à cause de la polémique autour des propos en roumain d'un arbitre, le match n'avait repris que le lendemain). "Oui", répond le joueur de 23 ans, déplorant un "manque de respect".

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Une enquête en cours

Il n'en veut toutefois pas à l'arbitre, qui a expliqué ne pas avoir entendu les offenses. "Il a eu une bonne réaction, estime Renato Sanches. Au cours du match, il m'a dit de rester concentré. Que j'avais une saison à terminer. Et aussi de ne pas prêter plus attention que ça à ce qui se passait avec mes adversaires ou en dehors du terrain".

Une enquête a été ouverte par la commission de discipline de la Fédération française de football. Si aucun autre joueur ni membre de l'encadrement n'a rapporté de faits de racisme, le Losc avait néanmoins exprimé sa "consternation" après pris connaissance du signalement de Renato Sanches. Le Gazélec Ajaccio a lui aussi exprimé sa condamnation "avec la plus grande fermeté", tout en dénonçant l'attitude "d'individus isolés qui n'ont pas leur place dans le monde du football et encore moins aux côtés du GFCA".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport