RMC Sport

Coupe du monde 2022: Kane et la sélection durement critiqués en Angleterre pour avoir renoncé au brassard LGBT+

Après les menaces de la Fifa envers les sélections qui souhaitaient porter le brassard "OneLove", certains anciens internationaux anglais ont critiqué le choix d'Harry Kane et de la sélection, qui se sont pliés aux règles de l'instance du football.

Alors que l'Angleterre et six autres nations européennes ont renoncé à porter le brassard "OneLove" après les menaces de sanctions de la Fifa, l'attaquant de Tottenham arborait un brassard mentionnant l'inscription "No discrimination", l'un des messages que la Fifa veut faire passer lors de cette Coupe du monde, à l'occasion de la large victoire face à l'Iran (6-2). Un manque de courage de la sélection critiqué par certains anciens internationaux.

Roy Keane, qui inclut également le pays de Galles, estime que les deux nations ont commis "une grosse erreur" après avoir respecté le choix de l'instance du football. "Je pense que les joueurs auraient pu le faire pour le premier match et prendre la punition, quelle qu'elle soit, a-t-il déclaré à ITV. Si c'est Kane, tu risques de recevoir un carton jaune, mais cela aurait été une grande prise de position. Fais-le pour le premier match, prend ton carton jaune et quel message cela aurait été ! Prends ta sanction et au prochain match, tu passes à autre chose. Tu ne le portes pas parce que tu ne veux pas être suspendu, mais je pense que c'était une grosse erreur parce que le pays de Galles et l'Angleterre auraient dû rester sur leurs positions et le faire. Peu importe la pression de l'extérieur et des associations, ayez la foi, si c'est ce que vous croyez, alors allez-y."

>> Suivez l'actualité de la Coupe du monde en direct

Ferdinand critique la Fédération

A l'instar de Keane, Jamie Carragher n'a pas compris le choix d'Harry Kane de se plier aux règles. "Il doit le porter. C'est en quelque sorte une protestation contre le fait que la Coupe du monde se déroule au Qatar, la situation, les droits de l'homme, tout ce qui se passe dans le pays et que les gens ont critiqué, a déclaré l'ancienne légende de Liverpool, des propos relayés par le Daily Mail. C'était la façon pour l'Angleterre de montrer qu'elle n'était pas d'accord avec tout ce qui se passait dans le pays."

En revanche, Alan Shearer et Rio Ferdinand en veulent davantage à la Fédération anglaise, qui a "plié comme un château de cartes", selon l'ex-défenseur de Manchester United. "Vous ne pouvez pas gagner. Vous êtes condamné si vous le faites et condamné si vous ne le faites pas. Les Fédérations doivent être plus fortes et dire 'voilà où nous en sommes'", a-t-il poursuivi.

Kane se défend

Interrogé après la victoire anglaise face aux Iraniens, le capitaine des Three Lions a révélé qu'il comptait bien porter le brassard "OneLove" lors du Mondial. "J'ai dit hier (dimanche) que nous voulions le porter, mais la décision m'a été retirée aujourd'hui (lundi). C'est hors de notre contrôle en tant que joueurs. Je suis sûr que la FA et la Fifa vont poursuivre ces discussions, mais le plus important aujourd'hui, c'est que nous nous sommes concentrés sur le jeu et que nous avons obtenu un excellent résultat", a martelé le joueur des Spurs.

Large vainqueur de l'Iran, l'Angleterre caracole en tête du groupe B devant les Etats-Unis et le pays de Galles, qui se sont séparés sur un nul lundi soir (1-1). Les Anglais ont désormais rendez-vous avec les Américains le 25 novembre (20 heures), avant d'affronter les Gallois le 29 (20 heures).

AS