RMC Sport

Coupe du monde 2022: la presse portugaise défend ses infos sur les menaces de Ronaldo

En réaction aux démentis de la fédération portugaise et de Cristiano Ronaldo, le journal Record réaffirme que le capitaine de la Seleçao a bien menacé de quitter le Mondial après avoir appris qu’il ne serait pas titulaire contre la Suisse.

La presse portugaise persiste et signe. Selon les révélations ce jeudi du journal Record, Cristiano Ronaldo aurait eu un échange houleux avec son sélectionneur Fernando Santos après avoir appris qu’il ne serait pas titulaire en huitièmes de finale de la Coupe du monde, ce qui l'aurait amené à menacer de quitter la sélection, avant de finalement changer d'avis. Des informations aussitôt démenties par la fédération portugaise. "La FPF précise qu'à aucun moment le capitaine de l'équipe nationale, Cristiano Ronaldo, n'a menacé de quitter l'équipe nationale", a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

>> Coupe du monde 2022: les infos EN DIRECT

Le journal Record "réaffirme ses informations"

Ronaldo lui-même a pris la parole sur les réseaux sociaux : "Un groupe trop uni pour être brisé par des forces extérieures. Une nation trop courageuse pour être intimidée par un adversaire. Une équipe au vrai sens du terme, qui se bat pour son rêve jusqu'à la fin ! Croyez-y avec nous ! Allez le Portugal !" Alors Ronaldo a-t-il vraiment envisagé de quitter le Mondial, vexé d’être remplaçant contre la Suisse (6-1) ? Oui, assure Record. Dans une note rédigée par sa direction ce jeudi soir, le quotidien maintient ses informations.

"La FPF a de nouveau démenti une information concernant un événement survenu au sein de l'équipe nationale, cette fois sous la forme d'une déclaration sur son site officiel, assurant que Cristiano Ronaldo n'a jamais menacé de quitter la sélection lorsqu'il a appris qu'il ne serait pas titulaire contre la Suisse. S'il se félicite que les démentis soient désormais mis par écrit, Record réaffirme les informations publiées dans l'édition de ce jeudi, obtenues de plus d'une source : la conversation entre Fernando Santos et Cristiano Ronaldo, qui a eu lieu lundi soir, la veille du match contre la Suisse, a été houleuse", écrit Record.

Et d’ajouter : "Le capitaine de la Seleção a même émis l'hypothèse d'un départ. La conversation s'est poursuivie et le joueur lui-même a rapidement fait marche arrière, comprenant que le moment n'était pas propice à une telle rupture. Ce n'est pas la première fois que la FPF dément des informations sur un événement survenu lors de ce Mondial. (…) Voyons si, cette fois, la version officielle du FPF tiendra plus longtemps." Contre la Suisse, Ronaldo avait dû attendre la 74e minute pour entrer en jeu. Reste à savoir si Santos optera pour la même stratégie samedi face au Maroc (16h), en quarts de finale.

RR