RMC Sport

Deschamps ironise sur le tirage: "Je n'ai aucune influence sur les boules"

Les Bleus ont hérité d'un groupe assez clément sur le papier pour le Mondial 2018 avec l'Australie, le Pérou et le Danemark. Un tirage favorable commenté par Didier Deschamps sur RMC.

"Je n’ai pas d’influence sur les boules !" La phrase du soir est signée Didier Deschamps au micro de RMC après le tirage au sort de la Coupe du monde 2018. Le sélectionneur des Bleus est revenu avec humour sur la "chance" qui l'accompagne avant les grandes compétitions. "Je ne vais pas cacher que le tirage aurait pu être pire", a ensuite commenté plus sérieusement Deschamps.

"On connaît désormais nos trois premiers adversaires, les stades, les horaires donc ça va nous aider dans la préparation de cette Coupe du monde. L’objectif sera clair, et cela aurait été la même chose avec n’importe quel adversaire: il faut finir premier de notre groupe."

A lire aussi >> Coupe du monde: Argentine, Espagne, Brésil... après les poules, ça devrait se corser pour les Bleus

Deschamps: "Il faut garder l'humilité nécessaire"

Mais si l'Australie, le Pérou et le Danemark n'apparaissent pas comme redoutables sur le papier, l'entraîneur des Bleus ne veut brûler aucune étape.

"Je rappelle qu’on était aussi unanimes en 2010 ou 2012 sur le tirage, donc je ne suis pas joyeux ou triste. Il faut garder l’humilité nécessaire. Le football, au niveau international, c’est très difficile. Le point commun, c'est que ce sont trois équipes barragistes. On connaît très bien le Danemark, on a joué l’Australie en 2013 avec un football britannique, très direct. Le Pérou, c’est l’intensité et cette spécificité technique. On confirmera le lieu de notre camp de base en temps et en heure. Jouer à 13h (contre l'Australie), ça va faire un peu drôle, mais on s’adaptera."

A lire aussi >> Giroud: "C'est plutôt un tirage favorable"

A lire aussi >> Coupe du monde: Australie, Pérou, Danemark, le calendrier de l'équipe de France

D.W