RMC Sport

Mondial 2022: Cafu compte sur Neymar pour "briser la domination européenne" avec le Brésil

Dans un entretien accordé à l’AFP, Cafu, le légendaire défenseur du Brésil, estime que la Seleçao a le potentiel pour décrocher une sixième étoile lors de la Coupe du monde au Qatar. L’ancien latéral de 52 ans compte notamment sur Neymar pour mettre fin à l’hégémonie des nations européennes, qui se partagent le trophée depuis vingt ans.

L’Italie en 2006, l’Espagne en 2010, l’Allemagne en 2014 et la France en 2018. Les quatre dernières éditions de la Coupe du monde ont souri à des nations européennes. Il faut remonter à l’édition 2002 pour trouver la trace du dernier sacre du Brésil. Les partenaires de Ronaldo, Ronaldinho et Rivaldo avaient triomphé au Japon en battant la Nationalmannschaft en finale (2-0). Vingt ans plus tard, la Seleçao se présente avec une étiquette de favorite au Qatar. Emmenée par son attaque de feu, l’équipe de Tite sera l’une des attractions de la compétition. De quoi donner de grands espoirs au peuple auriverde, à l’image de Cafu.

"C’est une excellente occasion de briser la domination européenne, estime l’ancien capitaine du Brésil, âgé de 52 ans. C'est le moment parfait pour le Brésil de rompre la malédiction et de remporter le titre. L'Argentine et la Seleçao sont les deux favorites. D'un côté le Brésil sort d'une très bonne saison avec de grandes prestations, de l'autre, l'Argentine possède également une très bonne équipe. Ces deux pays ont un grand potentiel pour remporter la Coupe du monde (…) Le fait que le Brésil n'ait pas gagné le titre depuis vingt ans, cela affecte un peu les supporters et enlève un peu de crédibilité à l'équipe nationale. Mais cette année, je pense que le Brésil est de retour."

"La France aussi sera très forte"

L’ancien latéral droit compte notamment sur Neymar, auteur d’un début de saison tonitruant avec le PSG, pour mener son pays vers un nouveau sacre. Placé dans le groupe G, le Brésil affrontera la Serbie, la Suisse et le Cameroun. "Avec Neymar en forme, nous avons de très bonnes chances de gagner la Coupe du monde, car c'est un joueur qui fait vraiment la différence sur le terrain. Nous fondons nos espoirs sur son talent, mais il ne joue pas seul. En jouant bien, en étant motivé, je suis sûr qu'il va motiver les autres joueurs et leur faire sentir qu'ils sont importants pour qu'ils puissent gagner."

Malgré cette confiance affichée, Cafu, vainqueur du Mondial en 1994 et 2002 (en tant que capitaine), se méfie de plusieurs autres nations. "La Belgique, le Danemark, le Portugal et la Serbie, aussi incroyable que cela puisse paraître. La Serbie s'est qualifiée à la première place de son groupe. Ils ont très bien joué lors des qualifications pour le mondial. Ils ont une équipe forte et n'ont pas peur de jouer au football face à n'importe quel adversaire, observe l’ex-joueur de l’AC Milan. La France, aussi, sera très forte, comme elle l'a été lors de la dernière Coupe du monde. Ils arriveront avec l'étiquette de champions du monde en titre et se battront pour le doublé. Ils seront l'une des grandes équipes à battre".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport