RMC Sport

Portugal: Ronaldo a-t-il menacé de partir? Le démenti très ferme de la Fédération portugaise

Une information de Record selon laquelle Cristiano Ronaldo aurait menacé de quitter la sélection portugaise à Doha, après son déclassement contre la Suisse, a fait grand bruit ce jeudi. Elle a été démentie par la Fédération portugaise, qui souligne l'engagement de sa star.

C'était le gros choix de Fernando Santos mardi soir face à la Suisse: la grande star de la sélection portugaise, Cristiano Ronaldo, était remplacée dans le onze par Gonçalo Ramos, auteur d'un triplé au cours du huitième de finale remporté par le Portugal (6-1). Ce jeudi matin, Record révèle que CR7 aurait menacé de quitter le rassemblement en apprenant qu'il serait remplaçant. La Fédération portugaise de football (FPF) a tenu à démentir cette information dans la foulée, par la voie d'un communiqué.

"La FPF précise qu'à aucun moment le capitaine de l'équipe nationale, Cristiano Ronaldo, n'a menacé de quitter le rassemblement au Qatar. Cristiano Ronaldo se construit chaque jour un palmarès unique, au service de l'équipe nationale et du pays, qui se doit d'être respecté et qui atteste d'un degré d'engagement indéniable. Ce degré d'engagement du joueur le plus capé du Portugal a encore été démontré - s'il y en avait encore besoin - lors de la victoire face à la Suisse."

L'attitude de Ronaldo scrutée

Chaque geste, chaque mot, chaque attitude de Cristiano Ronaldo suscite un intérêt particulier. Et le joueur ne fait pas forcément ce qu'il faut pour mettre fin au feuilleton. Sa sortie du terrain très agacé contre la Corée du Sud n’est évidemment pas passée inaperçue et a alimenté les rumeurs au sujet de tensions entre Ronaldo et Fernando Santos, son sélectionneur. "Je l’ai juste vu discuter avec un joueur de la Corée, rien d’autre. Si j’ai déjà vu les images, depuis? Oui. Si je n’ai pas du tout aimé? Non, je n’ai pas aimé du tout", avait froidement lâché Fernando Santos après la rencontre.

Ce jeudi matin, Record lâchait une bombe encore plus violente, en affirmant que Cristiano Ronaldo avait un temps menacé de quitter le rassemblement du Portugal en raison de la titularisation de Gonçalo Ramos, la pépite de Benfica, à la pointe de l'attaque face à la Nati. Il se serait finalement rapidement rétracté.

"Ce sont des joueurs différents. J'ai également lancé Diogo Dalot et Raphaël Guerreiro, alors que João Cancelo est un joueur fabuleux. J'ai estimé que c'est ce dont nous avions besoin pour ce match contre la Suisse", s'était justifié Fernando Santos après le probant succès de son équipe. Reste à savoir si CR7 retrouvera sa place face au Maroc en demi-finale, ou si Gonçalo Ramos, étincelant et auteur d'un triplé contre la Suisse, lui sera préféré.

P.B