RMC Sport

Portugal-Suisse: les Portugais rejoignent le Maroc en quarts après une démonstration, Ramos a fait oublier Ronaldo

Le Portugal fera face au Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde 2022, après sa victoire 6-1 contre la Suisse mardi soir. Ce large succès, Cristiano Ronaldo, remplaçant au coup d'envoi, n'y a pris part qu'à la 73e minute, alors que son remplaçant Gonçalo Ramos a brillé avec un triplé.

Son regard fermé après le premier des trois buts de son remplaçant en disait long... C'est principalement du banc de touche que Cristiano Ronaldo a vu le Portugal s'amuser contre la Suisse (6-1) pour le dernier huitième de finale de la Coupe du monde 2022. La sélection lusitanienne n'a pas eu besoin de son capitaine, remplaçant surprise au coup d'envoi, pour rejoindre le Maroc en quarts de finale. Le choc entre les deux nations se tiendra samedi 10 décembre (16h).

>> Portugal-Suisse en direct sur RMC Sport

Cette large victoire va évidemment poser la question de l'intérêt de réintégrer Cristiano Ronaldo dans le onze de départ, eu égard à ses performances contestées durant la phase de groupes et surtout par rapport à son attitude négative contre la Corée du Sud qui lui a valu des réprimandes publiques de la part du sélectionneur Fernando Santos. La réalité est encore plus cruelle pour la star de 37 ans: c'est Gonçalo Ramos, 21 ans, qui l'a remplacé numériquement en pointe, qui s'est avéré être l'homme du match.

Première titularisation pour Ramos

Gonçalo Ramos n'a manifestement pas ressenti la pression de la première titularisation en équipe nationale (à l'occasion de sa quatrième sélection). L'attaquant de Benfica, qui découvre la scène internationale à l'occasion de ce Mondial, a régalé avec un triplé (17e, 51e, 67e) et une passe décisive pour Raphaël Guerreiro (55e). Pour le but de l'arrière gauche, portant le score à 4-0, c'est un autre symbole des choix forts et payants de Fernando Santos, qui a fini par se passer de Jõao Cancelo, bien loin de l'excellent niveau habituellement affiché à Manchester City.

Porteur du brassard, Pepe a aussi participé aux festivités en inscrivant le but du 2-0 (33e). Surtout, Rafael Leão s'est offert la cerise sur le gâteau avec une splendide frappe enroulée dans le temps additionnel (90+2e). En face, Manuel Akanji a profité d'une passe décisive involontaire de... Gonçalo Ramos pour sauver l'honneur de la Nati (58e).

Que faire de Ronaldo ?

Les specateurs du Lusail Stadium ont dû attendre la 73e minute pour voir Cristiano Ronaldo en action. Tout sourire, la vedette a remplacé celui qui lui a pris sa place. Une scène finalement cocasse, trois semaines après avoir vilipendé Erik ten Hag qui l'utilisait comme un joker de luxe à Manchester United. Son désir de revanche a bien failli être assouvi à la 85e minute, lorsqu'il a envoyé le ballon au fond des filets. Mais il était hors-jeu.

Ces derniers jours, le quotidien portugais A Bola avait créé quelques remous avec un sondage montrant que 70% des votants étaient défavorables à une titularisation de Cristiano Ronaldo contre la Suisse. Qu'en sera-t-il pour le Maroc et éventuellement la suite de la compétition? Le dilemme de Fernando Santos n'est pas terminé.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport