RMC Sport

Portugal-Suisse: Santos explique pourquoi il a titularisé Ramos à la place de son "ami" Ronaldo, simple remplaçant

Après la démonstration du Portugal contre la Suisse (6-1), Fernando Santos a nié tout problème avec Cristiano Ronaldo, qu'il a mis sur le banc au coup d'envoi.

Circulez y'a rien à voir. Fernando Santos assure n'avoir aucun problème avec Cristiano Ronaldo, remplaçant mardi soir au coup d'envoi de la victoire 6-1 du Portugal contre la Suisse en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022. Le sélectionneur lusitanien a préféré titulariser Gonçalo Ramos, qui a célébré sa première avec un triplé et une passe décisive.

>> Les infos sur Portugal-Suisse en direct sur RMC Sport

"Ce sont des joueurs différents", a tempéré Fernando Santos après la rencontre, selon la retranscription de Record. "J'ai également lancé Diogo Dalot et Raphaël Guerreiro, alors que João Cancelo est un joueur fabuleux, a-t-il rappelé au passage. J'ai estimé que c'est ce dont nous avions besoin pour ce match contre la Suisse".

"Tout est rentré dans l'ordre"

"Il n'y a aucun problème entre Fernando Santos et et le capitaine de l'équipe nationale, nous sommes amis depuis de longues années, a ajouté le technicien portugais. Ces choses ne nous affectent pas. Je l'ai déjà expliqué, tout est rentré dans l'ordre et il a montré le bon exemple, comme un grand capitaine."

La remise en ordre fait référence aux suites de l'attitude négative de CR7 lors de son remplacement contre la Corée du Sud (défaite 2-1). Le comportement de la star a fortement déplu à Fernando Santos, qui ne s'est pas privé de le réprimander publiquement.

Pepe: "Ici le plus important c’est le 'nous'"

Cette mise sur le banc surprise, bien que réclamée par bon nombre de supporters de la Seleção, a aussi été commentée par Pepe, le capitaine de la soirée. "Cris sait parfaitement, et le coach l'a dit très clairement, qu'ici le plus important c’est le 'nous'. Et quand c'est comme ça… C'était un choix de l’entraîneur et nous devons respecter la décision de notre coach".

JA