RMC Sport

Coupe du monde 2022: le Brésil enchaine sans Neymar, Marquinhos buteur

Le Brésil a poursuivi son sans-faute dans les qualifications à la Coupe du monde 2022 en s'imposant face au Venezuela (3-1), jeudi, sans Neymar, suspendu. Son coéquipier au PSG, Marquinhos, a marqué.

Privé de Neymar, suspendu, le Brésil s'est fait peur, mais a enchaîné sa neuvième victoire en neuf matches de qualifications pour le Mondial-2022 en renversant le Venezuela (3-1) après avoir été mené à la pause, jeudi, à Caracas. Les hommes de Tite se rapprochent encore un peu plus du Qatar, avec huit points de plus que les dauphins argentins, qui ont calé face au Paraguay (0-0), et surtout 14 de plus que la Colombie, actuellement barragiste, qu'ils retrouveront dimanche à Barranquilla.

En l'absence de "Ney", le numéro 10 était porté par le Lyonnais Lucas Paqueta. Autre absent de marque, Casemiro (Real Madrid), resté en Espagne à cause d'un problèmes de dent de sagesse, a été remplacé par Fabinho, aligné au milieu aux côtés du néo-Marseillais Gerson. Le Brésil a tenté de prendre le jeu à son compte, mais s'est fait surprendre dès la 11e minute.

Le Brésil file vers le Mondial

Milieu talentueux du Toronto FC, Soteldo, qui connait bien le football brésilien pour avoir joué deux saisons à Santos, a débordé sur la droite et son centre a trouvé la tête de Ramirez (0-1). Fabinho et Marquinhos, qui étaient au marquage, ont glissé et n'ont pas pu sauter pour empêcher l'attaquant du Dynamo Kiev d'ouvrir le score.

Le Brésil n'avait pas encaissé le moindre but lors des six matches précédents de ces qualifications sud-américaines. Bien lancé par Paqueta, Everton Ribeiro a sonné la révolte de la Seleçao, mais son tir contré a été repoussé par le poteau (22e). Trop lent et prévisible, le Brésil avait toutes les peines du monde à arriver près des buts vénézuéliens, tandis qu'un Soteldo virevoltant donnait le tournis à ses défenseurs.

Neymar escorté pour quitter les tribunes

Tite a su remobiliser ses hommes pendant la pause. Thiago Silva a d'abord cru égaliser de la tête, mais son but a été annulé pour hors-jeu (56e). C'est finalement Marquinhos, son ancien compère de la défense du Paris SG, qui a remis le Brésil sur les rails, avec une coup de casque bien ajusté sur corner (71e).

Gagnant en vivacité grâce aux entrées de Vinicius et Antony, les Brésiliens se sont montrés plus pressants en fin de match et ont été récompensés par un pénalty sur Gabigol (85e). L'avant-centre de Flamengo s'est fait justice lui-même et le Brésil pouvait dérouler et permettre à Antony, jeune attaquant de l'Ajax, d'inscrire son premier but en sélection dans les arrêts de jeu. C'était une nouvelle fois laborieux, mais le Brésil file tout de même en roue libre vers le Qatar. Présent dans les tribunes pour suivre la rencontre, Neymar a dû être escorté par des gardes de sécurité pour quitter sa place et se rendre dans les vestiaire en fin de rencontre.

NC avec AFP