RMC Sport

Uruguay: Cavani privé de sélection en raison des restrictions liées au voyage

L'attaquant uruguayen de Manchester United, Edinson Cavani, va manquer les trois prochains matches de sa sélection nationale à cause des restrictions sanitaires sur les voyages en dehors du Royaume-Uni, a confirmé ce lundi le club anglais.

"Edinson Cavani va rester en Angleterre pendant la trêve internationale", a annoncé Manchester United dans un communiqué. La convocation de Cavani a été annulée par sa fédération pour les trois prochaines rencontres prévues début septembre contre le Pérou, la Bolivie et l'Equateur, dans la poule unique de qualification pour le Mondial 2022 au Qatar.

Tous les joueurs qui se rendront dans un pays inscrit sur la liste rouge du gouvernement britannique devront passer, à leur retour, dix jours de quarantaine dans un hôtel choisi par le gouvernement.

Un troisième match ajouté juste avant la reprise des championnats

Autre complication récente pour les internationaux sud-américains, leur trêve internationale a été prolongée de deux jours par la FIFA, pour rattraper le retard accumulé en mars, et un troisième match aura donc lieu jeudi 9 septembre, soit quelques heures seulement avant la reprise des championnats européens.

Un appel de la Liga auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) a échoué. Les clubs de Premier League avaient refusé la semaine dernière de libérer leurs joueurs, mais Aston Villa a accepté de laisser partir ses Argentins Emiliano Martinez et Emiliano Buendia, à condition qu'ils manquent le troisième match de leur sélection, contre la Bolivie.

Les Brésiliens de Liverpool retenus en Angleterre

Deux joueurs de Tottenham, Cristian Romero et Giovani Lo Celso, ont aussi été vus sur les réseaux sociaux dans un aéroport, en compagnie de Martinez et Buendia. En revanche, les Brésiliens de Liverpool Alisson, Fabinho et Roberto Firmino vont rester en Angleterre, privés de Seleçao, tout comme l'attaquant égyptien des Reds, Mohamed Salah, qui ne va pas rejoindre les rangs des Pharaons.

"En plus de rater des matches (de Premier League), on ne peut pas envisager que nos joueurs ratent dix jours d'entraînement (à leur retour) en étant consignés dans un hôtel, et qu'ils se blessent en rejouant quelques jours plus tard", a expliqué Jurgen Klöpp, l'entraîneur de Liverpool.

JAu avec AFP