RMC Sport

Affaire de la sextape: Benzema peut de nouveau parler à Valbuena

-

- - -

La juge en charge de l’affaire dite de la sextape a levé partiellement ce jeudi matin le contrôle judiciaire de Karim Benzema. Une décision qui permet désormais à l’attaquant du Real Madrid de voir Mathieu Valbuena, jusqu'à l'appel interjeté par le parquet de Versailles qui sera examiné le 4 mars.

Depuis ce jeudi matin, Karim Benzema n’est plus sous contrôle judiciaire. Du moins en partie. Mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » sur Mathieu Valbuena dans l’affaire de la sextape, l’attaquant du Real Madrid et de l’équipe de France, auditionné pour la deuxième fois fin janvier, a vu sa sanction partiellement levée par la juge en charge du dossier.

« Cette décision n’est pas étonnante, dès lors que Madame le juge estime avoir tous les éclaircissements nécessaires concernant la position de Mathieu Valbuena et de Karim Benzema et qu’elle n’envisage pas de nouveau d’entendre Mathieu Valbuena » a commenté l'avocat du milieu de terrain lyonnais, Didier Domat.

Le parquet de Versailles a fait appel de cette décision qui sera examinée le 4 mars. Mais ce dernier n'étant pas suspensif, l'ordonnance rendue par la juge d'instruction est immédiatement exécutoire. Autrement dit : Karim Benzema a la possibilité de voir à nouveau Mathieu Valbuena, de s'entretenir avec lui et d'échanger sur l'affaire.

L'appel du parquet examiné le 4 mars

Par conséquent, les deux hommes peuvent désormais être confrontés, comme le souhaite le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët. Ce dernier, qui avait décidé début décembre d'écarter Karim Benzema des Bleus tant que l'affaire n'aurait pas évolué, n'a jamais caché son désir de réunir le joueur, Mathieu Valbuena et le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps.

« Rien n’est encore décidé concernant une rencontre entre les deux hommes mais Mathieu Valbuena sait pertinemment qu’un jour ou l’autre il devra s’expliquer en tête-à-tête avec Karim Benzema » précise Didier Domat. La FFF a la possibilité de les convoquer et ce jusqu'à la date buttoir du 4 mars. Vu les enjeux de ce dossier, la FFF ne devrait prendre aucune décision sur une possible réintégration de Karim Benzema en équipe de France avant l'étude de cet appel. 

la rédaction avec M.Bo