RMC Sport

Coupe du monde 2018: Deschamps raconte son coup tactique sur le but de Varane contre l’Uruguay

Trois ans après la Coupe du monde remportée par l'équipe de France en Russie, Didier Deschamps est revenu sur le parcours de son équipe, et notamment sur le match fermé contre l'Uruguay (2-0) en quart de finale. L'occasion pour le sélectionneur des Bleus de révéler un joli coup tactique préparé avant la rencontre à l'origine du premier but marqué par Raphaël Varane.

De tous les matchs disputés par les Bleus à la Coupe du monde 2018, le quart de finale face à l’Uruguay (2-0) n’est pas le plus spectaculaire et, soyons honnêtes, le plus mémorables. A Nijni Novgorod, il fut davantage question d’opposition tactique que d’assauts offensifs en rafales. Or dans ce dominaine, celui de la tactique, Didier Deschamps a de la bouteille. Et il ne laisse jamais rien au hasard.

Vous ne vous souvenez plus du match ? Allez, on vous rafraichit la mémoire. Les Bleus s’imposent 2-0. Avant une frappe lointaine d’Antoine Griezmann suivie d'une énorme boulette du gardien uruguayen Muslera en deuxième période, le joueur du FC Barcelone fut à l’origine du premier but tricolore signé Raphaël Varane. Juste avant la pause, le numéro 7 avait déposé un coup franc sur la tête du défenseur du Real Madrid. Cela vous aura peut-être échappé mais dans sa course d’élan, Grizou marque un temps d’arrêt...

DD avait tout prévu

Les explications de cette course d'élan, Didier Deschamps les a révélées dans un entretien accordé à beIN SPORTS : "L’Uruguay avait cette spécificité d’avoir ses trois meilleurs joueurs de tête qui étaient là, observe le sélectionneur en montrant avec son stylo des croix placées plein axe sur un tableau représentant la surface de réparation. Systématiquement ils reculaient avant que le frappeur ne touche le ballon."

Le but de Varane de la tête
Le but de Varane de la tête © ICON Sport

Fruit d’un travail vidéo, cette analyse a conduit Griezmann à faire une "course d’élan freinée" selon le terme employé par DD. Voilà comment les trois Uruguayens se sont fait piéger : "Ils se retrouvent d’une position que eux voulaient, c’est-à-dire 'on recule et on remonte et au moment où il frappe le ballon, on avance', à 'on recule, on est à l’arrêt, et on prend des joueurs qui arrivent lancés'". Et Deschamps d’appuyer : "Vous pouvez faire 1,70m, si vous arrivez lancé contre 1,90m et que le ballon arrive au bon moment, ils ne pourront rien faire." D'autant que Raphaël Varane ne mesure pas 1,70m mais 1,91m…

ABr