RMC Sport

Danemark-France: "Une piqûre de rappel", Deschamps met en garde les Bleus avant la Coupe du monde

Didier Deschamps n’a pas cherché à minimiser la défaite de l’équipe de France au Danemark, ce dimanche en Ligue des nations (2-0). Le sélectionneur des Bleus a reconnu que son équipe, largement rajeunie, avait livré une prestation très décevante, à moins de deux mois du Mondial au Qatar.

A peine deux mois pour se remettre à l’endroit. L’équipe de France a envoyé des signaux inquiétants pour sa dernière sortie avant la Coupe du monde 2022. Au terme d’un parcours désastreux en Ligue des nations, les Bleus se sont inclinés face au Danemark, ce dimanche à Copenhague (2-0), lors de la dernière journée du groupe 1. Après une entame encourageante, les jeunes Français alignés en l’absence de nombreux cadres (blessés) ont complétement sombré au Parken Stadium.

"Ça ne fait jamais plaisir de perdre, bien évidemment, reconnaît Deschamps. La bataille, on l’a perdue parce que cette équipe danoise a mis beaucoup d’impact et qu’on a été beaucoup moins performants, même si on a fait de bonnes choses pendant 25-30 minutes. On a eu des occasions mais pas de réussite, eux marquent sur leur première occasion. Et trois-quatre fois sur coups de pied arrêtés, ils se retrouvent avec un Danois seul dans la surface. Ce sont des choses qui ne doivent pas arriver. En termes d’engagement et de duels, ils ont été bien plus solides et consistants que nous."

"Récupérer toutes nos forces vives"

Un constat inquiétant dans la perspective du voyage au Qatar, où les Bleus retrouveront le Danemark, dans un groupe D également composé de l’Australie et de la Tunisie. "Je ne vais pas noircir davantage la situation, c’est une piqûre de rappel par rapport à ce qui va nous attendre dans deux mois, résume Deschamps. C’est le haut niveau. A partir du moment où on en est loin, c’est compliqué pour tout le monde. Le très haut niveau demande des exigences maximales à chaque fois, encore plus lors d’une phase finale de Coupe du monde. Je ne vais pas chercher d’excuses aujourd’hui, évidemment qu’on a de jeunes joueurs de qualités qui apprennent, mais l’important est de récupérer toutes nos forces vives pour dans deux mois."

Malgré cette triste soirée, le fiasco a été évité grâce à la victoire de la Croatie en Autriche (1-3), qui permet à la France de conserver sa place dans la Ligue A de cette Ligue des nations. En terminant troisième de sa poule, avec une seule victoire en six matchs. "Le maintien en Ligue A? Je ne retiens pas ça comme un point positif, c’est juste un moindre mal, balaye Deschamps. A partir du moment où l’on n’a pas fait ce qu’il faut, nos amis croates nous permettent de rester dans cette Ligue-là en gagnant en Autriche. D’autres grandes nations n’y seront plus parce que beaucoup de grandes nations ont connu un mois de juin très difficile, avec des résultats compliqués. Et c'était difficile de corriger ça sur les deux matchs qui restaient. C’est un moindre mal de rester en Ligue A, mais je ne vais pas sauter au plafond pour ça..."

Alexandre Jaquin avec AP, FH et JR