RMC Sport

Détente, confiance, maturité... Pogba a réussi son exercice face à la presse

C'est un Paul Pogba rieur, causant et déterminé qui s'est présenté en conférence de presse ce dimanche à Istra. Le milieu de terrain de l'équipe de France n'a éludé aucun sujet et a même volontiers plaisanté avec l'assistance. Pour la confiance comme pour l'image, c'est une réussite.

Quatre ans que Paul Pogba n'avait plus parlé en conférence de presse avec l'équipe de France. C'était donc un petit événement ce dimanche à Istra, lieu où les Bleus ont élu domicile pour cette Coupe du monde 2018. Après Corentin Tolisso, le milieu de terrain est venu pour le point presse du jour.

Les journalistes étaient nombreux pour cette conférence. Toute l'assemblée était prête et installée quinze minutes avant le début, une première depuis le début de la compétition. Et pendant près d'une demi-heure, ce fut le show Pogba.

"Je vous aime tellement ! Vous m'avez manqué"

Dès son arrivée, casquette FFF vissée sur la tête (comme Kylian Mbappé), l'international tricolore, avec un grand sourire, a détendu l'atmosphère: "Je vous aime tellement ! Vous m'avez manqué ! Ça fait plaisir de vous voir tous ici. Que pour moi ! Ça fait du bien."

Entre Paul Pogba et les médias, les relations sont parfois conflictuelles. Mais pas ce dimanche. En toute décontraction, "La Pioche" a amusé la galerie. Parfois ironique, parfois sarcastique, Pogba s'est voulu bienveillant et rieur. Dans l'assemblée, ce ton rafraîchissant a été apprécié. Les échanges n'en n'ont été que plus faciles.

Pogba, un blagueur ambitieux

Le joueur de Manchester United a montré plusieurs facettes; le blagueur, le leader et l'homme sans question tabou. Face aux micros, Paul Pogba n'a éludé aucune question et ne s'est jamais caché.

Ses ambitions? Oui, il "veut gagner la Coupe du monde" et il y croit. Les critiques diverses à son égard? "Ce n'est pas grave, je souris toujours", balaye-t-il. Le niveau de jeu inquiétant de Griezmann depuis le début du Mondial? "Touchez pas à mon Grizou !", prévient-il en riant après avoir défendu son coéquipier.

Il y a eu beaucoup de sincérité dans les propos du milieu de 25 ans. Il sait qu'il doit tenir un rôle de pilier dans le groupe des Bleus mais refuse de s'octroyer le titre de "patron". D'ailleurs, le dernier grand patron à ses yeux, c'est "la légende" Patrice Evra, quoi qu'en disent les critiques. Et ce Mondial en Russie pourrait être son dernier, même s'il ne le souhaite bien sûr pas... Pourquoi? Parce que lui-même ne sait pas de quoi est fait l'avenir.

Quand Pogba avalait un grec avant d'écraser l'équipe adverse

Parmi les moments décalés de cette conférence, on retient cet inattendu instant nostalgie signé Paul Pogba. Alors qu'on le questionnait sur son rapport aux réseaux sociaux, le n°6 tricolore a signé une pirouette que personne n'avait vu venir: "Je jouais à l'US Torcy, on allait manger un grec avant le match, puis on battait l'équipe 6-0 !" De quoi faire rire l'intéressé et les journalistes avec.

Finalement, l'international est reparti sur une dernière note d'humour: "On ne va peut-être pas se voir pendant longtemps (rires) !" Paul Pogba a maîtrisé tous les bons codes face à la presse. Il s'est éclipsé en laissant une impression nettement positive, donnant ainsi du poids aux mots des Bleus qui répètent que le groupe vit bien et peut viser haut dans cette Coupe du monde.

N.B avec M.Bo & S.D