RMC Sport

Equipe de France : Deschamps déjà fan de Kanté

Invité de la liste de Didier Deschamps pour les matches amicaux des Bleus face aux Pays-Bas et à la Russie (25 et 29 mars), N’Golo Kanté semble avoir les faveurs du sélectionneur en vue de l’Euro en juin. D’autant que son concurrent, Morgan Schneiderlin, est en difficulté à Manchester United.

C’est la demi-surprise de la liste de Didier Deschamps pour les matches amicaux face aux Pays-Bas et à la Russie (25 et 29 mars) : N’Golo Kanté, qui brille avec Leicester cette saison et dont le nom revenait avec insistance dans la bouche des supporters de l’équipe de France. L’ancien Caennais fait donc une apparition dans le groupe France pour la dernière liste du sélectionneur avant celle de l’Euro.

« Il enchaîne des performances de haut niveau »

Mais ne dites surtout pas à Didier Deschamps qu’il s’est senti obligé de faire venir N’Golo Kanté. Pression populaire ou pas, le sélectionneur suit le joueur depuis longtemps. « Non, je ne suis obligé à rien, insiste-t-il un brin agacé. Quand je sélectionne, c’est parce que j’ai envie. La saison dernière déjà à Caen… Je ne veux pas être méprisant, au contraire, mais ce n’était que Caen. Je le regardais déjà. Aujourd’hui il est à Leicester, qui est premier du championnat d’Angleterre, il enchaîne régulièrement des performances de haut niveau. »

« Un milieu de terrain complet »

Des performances qui ont déjà conquis l’Angleterre et sa presse réputée sanglante. A 24 ans, celui qui jouait encore en National avec Boulogne il y a trois ans n’en finit plus d’éblouir, au point de figurer parmi les meilleurs intercepteurs et meilleurs tacleurs de Premier League. Un sacré atout pour le milieu de terrain tricolore. « C’est un milieu de terrain complet, se réjouit Didier Deschamps. Il a une très grande aptitude à récupérer les ballons, à sentir les trajectoires, à bien se positionner. Mais il a aussi un volume physique qui lui permet de faire ce qui est spécifique en Angleterre, le box-to-box. Il est aussi capable de participer aux phases offensives. » On croirait entendre un fan.

Le calvaire de Schneiderlin

Surtout que Morgan Schneiderlin, sur qui Didier Deschamps semblait jusque-là compter, vit une saison presque cauchemardesque à Manchester United. « S’il est là aujourd’hui, c’est bien évidemment au détriment d’un autre joueur, en l’occurrence Morgan Schneiderlin qui avait l’habitude de venir, a reconnu Didier Deschamps. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en Morgan, je sais ce qu’il est capable de faire. Mais avant d’avoir des décisions définitives pour l’échéance qui est la nôtre au mois de juin, c’était important pour moi que N’Golo vienne avec nous. »

Un test, juste pour voir ? Pas sûr. Car on ne voit pas comment Morgan Schneiderlin pourrait renverser la vapeur d’ici le 12 mai (date de la liste pour l’Euro), dans un club qui ne sera peut-être même pas européen la saison prochaine. « C’était important pour moi qu’il vienne avec nous pour avoir plus de réponses, d’informations avant que je prenne des décisions pour la liste de ceux qui représenteront la France pour l’Euro », a résumé le sélectionneur. Ne manquerait plus qu’une bonne performance contre les Pays-Bas ou la Russie. Histoire de prêcher un convaincu.

A.Bo avec J.S