RMC Sport

Équipe de France: Deschamps donne des pistes tactiques pour l'Euro

Dans un entretien à beIN Sports qui portait sur certains de ses coups tactiques réalisés durant son mandat, le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a esquissé les traits d'une équipe qui pourrait être celle de la France durant l’Euro, cet été (11 juin-11 juillet).

Peu enclin à délivrer ses recettes aux journalistes, Didier Deschamps s’est livré comme rarement, au cours d’un exercice où il n’est, d’ordinaire, pas très à l’aise. Dans un entretien accordé à beIN Sports, le sélectionneur de l’équipe de France est revenu sur certains des matches marquants de l’équipe de France ces dernières années, acceptant notamment d’expliquer comment il en vient à prendre la décision finale pour la composition d’équipe qu’il alignera.

"Je ne vais pas rentrer dans le secret des dieux mais j’ai une manière de fonctionner, a-t-il confié. J’anticipe la deadline de ma décision. Si j’ai une décision à prendre demain à midi, je vais décider de la prendre avant, ce soir à 20h. Et je la prends. Je vois le ressenti que j’ai. Si je sens que je me pose encore des questions, je vais continuer d’y penser, et je ne suis alors plus sûr que c’était la bonne. Il m’arrive de la changer, la réflexion évolue, surtout la nuit. Mais le matin, ça devient une évidence. Je n’y passe pas toute la nuit, mais avant de m’endormir, j’y pense, j’y pense, et le matin, c’est clair. La nuit porte conseil."

Deschamps: "Difficile d'être compétitif avec quatre offensifs"

Didier Deschamps a beaucoup innové en 2020, en essayant de nouveaux dispositifs tactiques, du 3-4-1-2 au 4-4-2 losange, avec réussite parfois, mais il en est un auquel le sélectionneur est très attaché, et il l’a rappelé à beIN Sports. Mis en place lors de la Coupe du monde 2018, à partir du deuxième match de poules, contre le Pérou, le 4-2-3-1 asymétrique, ou 4-3-1-2, avec Blaise Matuidi en faux ailier gauche à l’époque.

Champions du monde en Russie, les hommes de Didier Deschamps ont évolué dans ce système contre le Portugal (1-0) en novembre, dans le cadre de la Ligue des nations, signant l’un des matches références de l’équipe de France. Le sélectionneur a conservé la recette, permettant aux Bleus de garder une certaine solidité, mais en y ajoutant d'autres ingrédients, avec Rabiot à la place de Matuidi, et Martial à la place de Giroud, l'un et l'autre apportant des options différentes dans l'animation

Ce système de jeu pourrait-il être celui des Bleus lors de l'Euro, cet été ? "Il faut voir…", a semblé hésiter Didier Deschamps, pas forcément convaincu de devoir s’en tenir à une seule option: "La chose dont je suis le plus convaincu, c’est que le système le plus rationnel, c’est celui-là, parce qu’il permet, que ce soit en termes de largeur, de profondeur, d’intervalles, d’être le plus solide, a-t-il ajouté. Et quand je dis solide, je ne pense pas spécialement à l’aspect défensif. Jouer avec quatre joueurs offensifs, au très haut niveau, c’est difficile d’être compétitif."

QM