RMC Sport

Espagne: quand Laporte rêvait des Bleus… et mettait la pression à Deschamps

Aymeric Laporte a donné son accord pour porter les couleurs de l’Espagne après avoir porté le maillot de la sélection française dans les catégories jeunes. Chronique d’un rendez-vous manqué.

Lassé d’attendre son heure, Aymeric Laporte (26 ans) a préféré aller voir ailleurs. Comme l'annoncé la presse madrilène, le défenseur central de Manchester City a choisi la sélection espagnole pour disputer l’Euro, lui qui misait sur cette saison pour briller aux yeux de Didier Deschamps. Une information que RMC Sport peut confirmer. Une véritable bombe aussi, qui ne vient pas de nulle part cependant. Si l’Agenais se détourne ainsi de l’équipe de France, dont il rêvait de porter le maillot chez les A (il a été international U17, U18, U19, et Espoirs), il ne le fait pas sans raison.

Aymeric Laporte a connu énormément de désillusions, et emmagasiné beaucoup de frustration, qu’il a parfois laissé éclater dans les médias. Comme en décembre 2018, où il reprochait à Deschamps de ne plus le convoquer, selon lui pour des raisons personnelles. Convoqué par Deschamps en octobre 2016 et en mars 2017, sans jouer, Laporte n’avait plus été appelé depuis. La colère du défenseur avait néanmoins suscité une forme d’incompréhension chez Didier Deschamps, qui s’était défendu à notre antenne, sur RMC.

"Je ne comprends pas. Je ne sais pas. Je n’ai pas de problème avec qui que ce soit. Quand je choisis quelqu’un, ce n’est pas pour moi. Je le répète. Je n’ai qu’une chose à lui dire, c’est qu’il continue à être performant. Si vous me dites qu’il doit être à la place de Rami, je vous arrête tout de suite. Désolé mais deux gauchers dans l’axe central au niveau international… On a beaucoup de gauchers et peu de droitiers", expliquait le sélectionneur. Deschamps a toujours privilégié une logique de groupe et de vécu au plus haut niveau.

Contrarié par la logique de Deschamps... et la concurrence

Souvent barré par la concurrence, Aymeric Laporte n'a pas été mis à la porte de l'équipe de France. Il a d'ailleurs profité de la méforme de Samuel Umtiti, tourmenté par son corps, pour apparaître dans la liste des Bleus à l’été 2019. "C’était une question de concurrence (qui expliquait son absence lors des précédents rassemblements). Il est performant, l’appeler me semblait logique, justifiait le patron des Bleus. Il va enfin être heureux." Malheureusement non, pas avec l’équipe de France en tout cas, puisqu’une grave blessure (rupture des croisés) lempêchera Laporte d’honorer cette sélection. Silence radio depuis.

Un message resté sans réponse

Ce n’est pas faute, pourtant, d’avoir essayé d’établir le contact. "J’avais envoyé un message directement au coach, je n’ai toujours pas eu de réponse, révélait Laporte début mars. Donc non, je n’ai pas forcément de relation avec le staff." "Le meilleur défenseur central gaucher du monde", selon Guardiola, ne sera plus jamais dans les petits papiers du sélectionneur, qui lui préfère le Parisien Presnel Kimpembe et le Barcelonais Clément Lenglet. Et ce n’est pas cette saison, où il a joué moins de la moitié des matchs de son équipe (27, pas tous en tant que titulaire), avec des hauts et des bas, étant doublé dans la hiérarchie par la paire Ruben Dias-John Stones, qui aurait pu changer la donne.

"L’équipe de France? Je ne sais pas où on en est… Ça a toujours été mon rêve, je l’ai toujours dit, j’ai joué dans les catégories de jeunes en étant capitaine pendant trois années, expliquait Laporte en mars, à beIN Sports. Pour moi, c’est l’une des meilleures expériences de ma vie. Pareil pour ma famille, me voir avec le maillot bleu, ça les touchait au cœur. J’ai toujours été ému à ce sujet... Ces dernières cinq-six années, j’ai attendu, j’attends encore. J’ai beaucoup de patience. Mais c’est quelque chose qui me manque, une sorte d’épine. C’est un détail, mais un énorme détail pour moi." Un détail qui veut dire beaucoup. Quant à la patience du Français, elle semble avoir atteint ses limites.

Il y a cinq ans déjà, alors qu'il brillait sous les couleurs de l'Athletic Bilbao, Aymeric Laporte s'était exprimé sur une sélection en bleu qui tardait à venir, suggérant que d'autres alternatives pourraient se présenter à lui. La sortie ayant fait polémique à l'époque, le jeune joueur qu'il était s'était empressé de démentir, et d'apporter un correctif à ses propres propos: "Mon seul objectif, c'est de jouer avec l'équipe de France." En décembre 2018, relancé sur la possibilité de jouer avec l'Espagne après avoir piqué Deschamps, Laporte apportait une réponse très claire aux interrogations: "J'ai choisi la France, je suis Français. Je n'ai même pas la double nationalité. Je ne vais pas la demander." Visiblement, Laporte a encore changé d'avis.

QM