RMC Sport
INFO RMC SPORT

Equipe de France: en cas de titre, Benzema sera-t-il considéré comme champion du monde ?

Contactée par RMC Sport pour savoir si Karim Benzema serait officiellement champion du monde en cas de titre de la France au Qatar, la Fifa explique qu’elle remettra 26 médailles à la FFF correspondant au nombre de joueurs figurant sur la liste de Didier Deschamps. L'attaquant du Real sera donc considéré comme champion du monde en cas de titre des Bleus.

Le chemin est encore long, évidemment. Mais ils ont déjà franchi une première étape très importante. Tombeurs samedi du Danemark (2-1), quatre jours après avoir dominé l’Australie (4-1), les Bleus sont d’ores et déjà qualifiés pour le tour suivant. Avant même d’affronter la Tunisie (mercredi 16h) pour leur dernier match de la phase de groupes, ils sont assurés de disputer les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022.

>> Toute l'actu des Bleus en direct

Leur adversaire pour une place en quarts reste à déterminer. Il faudra attendre mercredi soir pour savoir s’ils affronteront la Pologne, l'Argentine, l'Arabie Saoudite ou le Mexique. S’il est bien trop tôt pour penser à une éventuelle finale, une question revient dans les discussions depuis quelques jours : si les Bleus triomphent le 18 décembre prochain, Karim Benzema sera-t-il considéré comme champion du monde au même titre que ses coéquipiers ?

La réponse de la Fifa

Contactée par RMC Sport pour savoir si Benzema serait officiellement champion du monde en cas de titre mondial de la France, la Fifa explique qu’elle remettra 26 médailles à la Fédération française de football correspondant au nombre de joueurs figurant sur la liste de Didier Deschamps. La Fifa laissera ensuite le soin à la FFF de distribuer les médailles aux joueurs. En cas de titre mondial de la France, Benzema aura donc bien un statut de champion du monde dès que la Fédération lui remettra sa médaille qui doit lui revenir. L'attaquant du Real figure bien toujours sur les compos (en grisé, comme pour les joueurs blessés ou suspendus), ce qui le maintient de fait dans la liste.

Bien sûr, la même logique s’applique pour Lucas Hernandez. Titulaire contre l'Australie, le joueur du Bayern Munich s'est blessé tout seul, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Il a dû déclarer forfait pour la suite de la compétition et n'a pas pu être remplacé dans le groupe. En revanche, Christopher Nkunku, qui a été remplacé dans la liste par Randal Kolo Muani, ne bénéficiera pas du statut de champion du monde en cas de titre pour les Bleus.

Blessé à une cuisse lors d’un entraînement, à trois jours de l’entrée en lice des Bleus contre l’Australie, Benzema avait lui été contraint de déclarer forfait pour le Mondial le 19 novembre. Deschamps avait décidé de ne pas remplacer le Ballon d’or, alors qu’il avait la possibilité de prendre un autre joueur jusqu’à la veille du premier match.

"Si j’ai pris cette décision de rester avec ce groupe de 25 c’est parce que je pense que le groupe est suffisamment armé comme ça, par rapport à ce qui nous attend, s’était justifié Deschamps. J’ai connu 22, il y avait 23, on peut aller jusqu’à 26, on était 26, maintenant on est 25. Il y a plus de changements, c’est vrai, mais ça laisse quand même beaucoup de possibilités, et des joueurs qui ne seront pas utilisés, qu’on soit 24, 25 ou 26. J’estime qu’avec les joueurs qui sont là, on a tout ce qu’il faut."

RR avec Loïc Briley