RMC Sport
en direct

Équipe de France en direct: "On a la meilleure équipe du monde", lance Coman

Kingsley Coman en conférence de presse, à Clairefontaine le 28 mai 2021

Kingsley Coman en conférence de presse, à Clairefontaine le 28 mai 2021 - Capture d'écran / FFF

Pour le troisième jour de préparation des Bleus pour l'Euro à Clairefontaine, vendredi, Jules Koundé et Kingsley Coman étaient en conférence de presse.

La conférence de presse est terminée

Merci de l'avoir suivie sur RMC Sport.

Coman connaît "mieux" son corps

Pour finir, Kingsley Coman a été interrogé sur son but en finale de Ligue des champions 2020 et son rapport à ses blessures: "C'était une récompense, une preuve que le travail finit toujours par payer. Là, j'ai pu faire une saison très complète. J'ai vraiment confiance en mon corps, je pense le connaître encore mieux. Je pense ne plus être dans la situation d'avant".

Coman a pris Ribéry en exemple

"Franck Ribéry était vraiment un exemple, il m'a vraiment aidé durant ses années au Bayern. Je lui suis très reconnaissant".

Coman assure être "frais" physiquement

"Être sorti de beaucoup de compétitions a permis de récupérer avec moins de matchs. Pour le début de la compétition, je serai très frais".

Coman chambre Koundé

Interrogé sur le bizutage de Koundé, qui a interprété du Dinos devant ses coéquipiers, Coman s'est permis de le taquiner: "C'est mieux qu'il reste au foot. Mais il a très bien interprété! Mais ce n'est pas une musique avec du rythme, c'était récité comme une poésie, avec de très belles paroles".

Les louanges de Coman à l'égard de Flick

"Il a su resouder l'équipe [du Bayern], à un moment où c'était un peu compliqué. Il a su instaurer un pressing qui a fait notre force. C'est un très gros plus pour l'Allemagne d'avoir un coach comme ça".

Coman: "On a la meilleure équipe du monde"

"Oui, c'est faisable [de gagner avec un système à quatre attaquants]. Au coach de décider de la formation. J'ai insisté sur l'attaque, mais je pense qu'on a la meilleure équipe du monde, y compris au poste de gardien".

Coman explique l'évolution de son jeu

"J'ai beaucoup évolué, j'essaie d'être plus décisif, et pour ça on ne peut pas être constamment collé à la ligne et provoquer. J'essaie d'alterner, de jouer à l'intérieur et à l'extérieur".

Coman a de "bons rapports" avec Deschamps

"J'ai de bons rapports. C'est un très bon coach, ils nous comprend très bien. Sur le plan humain, c'est très fort".

"Il attend que je donne mon maximum et que je sois le meilleur possible".

Coman estime que l'absence de supporters a un impact sportif

"Sans les supporters... Les supporters c'est le douzième homme. Le fait de ne plus avoir de supporters a vraiment changé cette notion de domicile/extérieur".

Coman évoque la bulle sanitaire

"D'habitude, il y avait toujours ces petites journées famille pour extérioriser, penser à autre chose, voir ses proches. Ce sera forcément un peu compliqué, mais on trouvera d'autres choses pour extérioriser".

Coman: "On a la meilleure attaque du monde"

"On a la meilleure attaque d'Europe, du monde, sur le papier. On a vraiment de super joueurs, ce sera un plaisir de jouer avec tous les joueurs présents sur la liste".

"J'espère être titulaire, et avoir le maximum de temps de jeu".

"Ce n'est jamais facile, le football. Beaucoup d'équipes ont de super joueurs. Le danger sera toujours présent. Ce qu'on peut garantir, c'est de donner le maximum pour gagner".

Coman se trouve meilleur qu'en 2016

"Je pense être meilleur qu'en 2016, j'ai beaucoup progressé, surtout dans le dernier geste, que ce soit la passe ou la finition. Je suis content de ma saison, j'ai retrouvé de la stabilité physique. J'ai été un peu moins bien en deuxième partie de saison, mais dans l'ensemble je suis très heureux".

Coman "heureux" à son arrivée à Clairefontaine

"J'ai été très heureux, je me suis dit que c'est le début d'une aventure et que ce sera le début d'une très grande aventure".

Coman n'est pas inquiet par la concurrence liée au retour de Benzema

Pour commencer, Kingsley Coman affirme ne pas être inquiet pour son temps de jeu: "Pas du tout, la concurrence fait partie du métier. Je pense que c'est toujours positif pour l'équipe".

C'est fini pour Koundé

Kingsley Coman arrive dans un instant pour prendre le relais.

Koundé dit "apprendre" de ses erreurs

"C'est difficile de distinguer un match. Les moments qui m'ont le plus forgé, ce sont mes débuts pas faciles à Séville. C'est là où j'apprends le plus, les matchs où tout ne se passe pas très bien. C'est une de mes forces d'apprendre, de rebondir, d'écouter les conseils précieux de mes coachs. Les erreurs arrivent à notre poste, et le mieux est de savoir les analyser, continuer à garder le cap et jouer son jeu, tout en intégrant qu'il y a d'autres choses à faire pour éviter certaines erreurs. Bien sûr, la finale de Ligue Europa et le titre avec Séville reste un moment spécial".

Pas d'attentes particulières pour Benzema, selon Koundé

"On est tous conscients du joueur qu'il est, et de la carrière qu'il réalise. Les attentes sont surtout du côté des journalistes, de l'extérieur. Ici, on n'attend rien de plus que d'être Karim Benzema, celui qui marque des buts, fait bien jouer l'équipe, comme il le fait au Real Madrid"

Koundé proche de Ben Yedder et de Maignan

"J'essaie de rester moi-même, de discuter avec tout le monde. Je connais bien Wissam [Ben Yedder], grâce à une pré-saison à Séville, mais aussi Mike [Maignan] parce qu'on a le même agent. Ce sont les deux joueurs que je connais le plus, et avec qui j'échange le plus".

Koundé ouvert aux JO

"Bien évidemment, c'est une compétition que j'aimerais disputer. Ça va être compliqué en disputant l'Euro, parce que le timing est très serré. Pour l'instant, la seule compétition dans ma tête, c'est l'Euro et j'espère qu'on ira le plus loin possible".

Koundé sur ses engagements sociaux: "Je partage ce que je ressens"

"Le fait de s'engager, ça vient de mon éducation, de ma mère qui m'a appris à parler librement de choses qui me concernent, me touchent. Je ne me sens pas comme quelqu'un d'engagé, mais je partage ce que je ressens. Je ne me sens pas obligé de le faire, mais je le fais quand j'en ai envie, de la manière la plus intelligente possible".

Koundé "aime bien" Youssoupha

"Youssoupha est un artiste que j'aime bien, il a de très belles paroles. Pour ceux qui connaissent et qui sont amateur de rap peuvent certifier qu'il a de jolis textes avec des paroles qui a du sens. L'hymne, je l'ai plutôt apprécié, ce n'est pas quelque chose dont on discute entre nous, mais c'est un artiste que j'aime bien. Concernant la polémique, je préfère ne pas entrer là-dedans".

Koundé: "Attaquer fait partie intégrante de mon jeu"

"En tant que défenseur, on aime bien attaquer, on a toujours ce petit côté en nous. Ça a été développé grâce à mes différents entraîneurs qui me le demandent, aussi à Séville où Lopetegui me demande d'apporter offensivement, sans oublier que ma tâche première est de bien défendre. Mais oui, ça fait partie intégrante de mon jeu".

"Sergio Ramos est un très grand joueur, la comparaison fait plaisir. Les journalistes aiment bien comparer, mais je suis encore très loin de son niveau".

Koundé sur son avenir: "Rien n'est acté"

"Concernant mon avenir, c'est certain que je serai peut-être amené à changer cet été, mais rien n'est acté encore, je n'ai rien décidé. Mon objectif est d'évoluer dans un grand club, pour essayer toujours de progresser et de gagner des trophées aussi. Je serai peut-être amené à bouger, mais ce n'est pas d'actualité".

Koundé sur sa polyvalence

"Mon poste principal est défenseur central, mais j'ai été amené à jouer à droite plusieurs fois au cours des dernières années, que ce soit avec Séville ou Bordeaux. C'est un poste auquel je joue quand on me le demande. Tout le monde sait que mon poste de prédilection est dans l'axe, mais je reste à disposition du coach, peu importe si c'est à droite ou même à gauche, même si ce n'est pas évident pour moi. Je ferai du mieux que je peux, si j'ai à le faire".

Koundé détaille son profil

"Je suis un défenseur agressif, avec une bonne vision du jeu, une bonne qualité technique, quelqu'un qui sait aussi guider par la voix quand il le faut, sur le terrain et dans le vestiaire. Je suis très ambitieux, avec l'envie d'apporter le maximum pour que l'équipe gagne".

Pour son bizutage, Koundé a choisi du rap

"J'ai déjà chanté (pour son bizutage, ndlr). J'ai chanté un morceau de rap de Lartiste et de Dinos. Je suis un grand fan de rap, pour plein de raisons différentes".

Il a fait savoir un peu plus tard qu'il avait repris 93 mesures.

Koundé évoque sa progression technique et mentale

"Physiquement, je me sens bien. J'ai eu une petite baisse de régime, ce qui est normal avec l'enchaînement. Mais j'ai bien récupéré. Sur le plan mental, tout va très bien. Cette année, j'ai beaucoup progressé sur ma concentration, sur limiter les petits déchets à la relance. C'est vraiment essentiel dans le poste de défenseur central. J'ai aussi progressé dans ma communication avec les partenaires. Sur l'aspect relance, j'ai passé un cap grâce au coach, qui m'a demandé de me projeter".

Koundé n'a pas peur de découvrir le niveau international

"Si j'ai été appelé, c'est parce que je le mérite et que le coach me fait assez confiance et pense que j'ai les capacités pour évoluer dans ce groupe. J'y suis allé avec beaucoup de naturel, en jouant mon jeu, sans me faire des noeuds dans la tête. Pour l'instant, ça se passe plutôt bien. C'est sûr qu'il y a une période d'adaptation, mais je vais faire en sorte qu'elle soit la plus courte possible et montrer que j'ai des qualités".

Koundé ne s'attendait pas à être dans la liste

"L'équipe de France A, c'est difficile de dire à partir de quel moment c'est devenu un objectif. Peut-être quand je suis arrivé à Séville, et que j'ai joué de plus en plus... Ça a toujours été quelque chose de présent dans ma tête, même si c'était plus ou moins lointain. J'y ai toujours cru, j'ai toujours travaillé pour. Avoir cet objectif en ligne de mire a fait que j'ai pu réaliser les performances avec le Séville FC. Pour la liste, j'étais de retour d'une balade avec mon oncle. J'étais en voiture quand la liste est sortie. Forcément surpris, mais très content".

Koundé: "L'intégration se passe bien"

"C'est un grand honneur d'être ici et je suis très content d'arriver dans ce groupe. L'intégration se passe plutôt bien. Le groupe est assez ouvert et facile d'accès. J'ai été bien accueilli. Je vais essayer de faire du mieux possible pour me mettre au niveau et apporter ce que je peux apporter à ce groupe".

C'est parti

Jules Koundé ouvre cette conférence de presse.

Bienvenue dans ce live RMC Sport

Après Raphaël Varane et Mike Maignan jeudi, c'est au tour de Kingsley Coman et du petit nouveau Jules Koundé de répondre aux questions des journalistes à Clairefontaine. La conférence de presse est prévue à partir de 16 heures.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport