RMC Sport

Equipe de France: Giroud estime que le retour de Benzema a "déséquilibré" l'équipe (mais n'a aucun problème avec lui)

Dans un entretien à The Athletic, Olivier Giroud revient, entre autres, sur l'Euro difficile des Bleus cet été et sa relation avec Karim Benzema. S'il assure n'avoir aucun ressentiment envers le Madrilène, l'attaquant de l'AC Milan estime tout de même que son retour en sélection a "déséquilibré" l'équipe.

Olivier Giroud se lâche. A l'occasion de la sortie de son autobiographie traduite en anglais et actualisée, l'attaquant français de l'AC Milan (35 ans) a accordé cette semaine un entretien à The Athletic, dans lequel il se confie sur plusieurs sujets. Notamment l'Euro décevant des Bleus cet été, et sa relation avec Karim Benzema, qui a fait son retour en sélection avant que lui-même n'en soit écarté cet automne.

Concernant l'attaquant du Real Madrid, le média anglophone cite un extrait intéressant du livre. "Je me suis dit à moi-même: si Karim revient, tu es grillé", y écrit Giroud, ajoutant que Benzema "a créé un déséquilibre tactique dans notre jeu. Ce n'était pas de sa faute, mais c'était douloureusement évident. Nous avons perdu notre force collective. Ce déséquilibre soudain a perturbé l'équipe".

"J'aime jouer avec lui sur un terrain"

Un petit règlement de compte avec son rival? Plutôt un constat, assure Giroud dans l'entretien. "Entre lui et moi, il n'y a jamais eu de problème, glisse-t-il. Je dois être clair là-dessus. Je n'ai jamais eu de problème avec lui. J'ai passé du temps en équipe nationale avec lui avant 2015. Nous avons joué ensemble la Coupe du monde 2014 et l'Euro 2012. J'aime jouer avec lui sur un terrain."

Alors, pourquoi cette remarque? "C'est vrai que, tactiquement, on a changé par rapport à la Coupe du monde, et ce n'était pas facile de s'adapter car on ne jouait pas de la même façon, complète Olivier Giroud. Nous aurions eu besoin de temps pour progresser avec lui avant l'Euro. Je pense d'ailleurs que cela s'est vu en Ligue des Nations, l'équipe s'est améliorée et les choses se passent bien pour la France."

Et le Milanais d'arrondir les angles: "Je suis heureux pour eux et je sais aussi à quel point cela a été difficile pour Karim lorsqu'il n'était pas en équipe nationale. Donc je suis également content qu'il réussisse en équipe de France. Je n'ai aucun ressentiment à ce sujet. Mais c'est vrai qu'à l'Euro, nous aurions pu et dû faire mieux."

dossier :

Olivier Giroud

C.C.