RMC Sport

Equipe de France: "J’ai peu d’automatismes" à droite reconnaît Koundé

Défenseur central de formation, Jules Koundé a évolué au poste d’arrière droit pour sa première titularisation avec les Bleus face au Portugal (2-2) mercredi lors de l’Euro 2021. Présent jeudi en conférence de presse au lendemain d'une prestation en demi-teinte, le joueur du FC Séville reconnaît qu’il n’a pas encore tous ses repères à ce poste.

Si Didier Deschamps aime répéter qu’il n’a jamais de certitude, difficile de le contredire si l’on parle des latéraux. Mercredi soir face au Portugal (2-2) lors de la 3eme journée de l'Euro 2021, le sélectionneur de l’équipe de France a dû composer avec les blessures de ses deux arrières gauches, Lucas Hernandez puis Lucas Digne. C’est Adrien Rabiot qui a terminé la rencontre à ce poste.

>> Euro 2021: les infos en direct

Dans le couloir droit, Jules Koundé, 22 ans, honorait sa deuxième sélection, la première comme titulaire. Pas un cadeau. A l’origine du 2eme penalty portugais après avoir commis une main dans la surface, le joueur du FC Séville n’a pas toujours rassuré même s’il a bien fini la rencontre, notamment après l'entrée en jeu de Kingsley Coman devant lui. "J'aime bien analyser mes matchs mais je n'ai pas encore eu le temps de le faire individuellement, ni d'avoir un retour du staff, a-t-il indiqué jeudi devant la presse. C'est quelque chose que je ferai quand j'aurai un moment. Je le décortiquerai."

"J'essaie de répondre présent"

Il y aura des choses à dire pour l’ancien Bordelais, habitué à défendre dans l’axe. A l’image de Lilian Thuram dans le passé, Jules Koundé peut-il se fixer au poste d’arrière droit en sélection? L’intéressé ne se mouille pas: "Je ne saurai pas vous dire. Mon poste de base est défenseur central, le sélectionneur est au courant. Il sait que je peux évoluer à ce poste et m'y adapter. En y jouant peu, j'ai peu d'automatisme mais j'essaie de répondre présent. (...) Latéral, c'est un poste différent de défenseur central qui nécessite un apport offensif conséquent. Ça passe par la répétition et les automatismes que j'ai peut-être plus en club qu'en sélection."

Le Sévillan ajoute qu’il ne parle pas de la concurrence avec Benjamin Pavard et Leo Dubois, les deux autres arrières droits du groupe tricolore : "Ce n'est pas quelque chose dont on discute. Chacun fait de son mieux. Je suis à la disposition du coach s'il fait appel à moi." Prochain rendez-vous pour Koundé et l'équipe de France, lundi à Bucarest pour le 8eme de finale contre la Suisse.

ABr avec LT