RMC Sport

Equipe de France: le coup de gueule de Larqué sur la prestation des Bleus contre la Bosnie

Désemparé face à la prestation livrée par l’équipe de France mercredi contre la Bosnie-Herzégovine (1-1), en éliminatoires au Mondial 2022, Jean-Michel Larqué a livré une analyse très dure à l’égard des Bleus et de Didier Deschamps.

C’est ce qui s’appelle rentrer dans le lard. Tenue en échec par la Bosnie-Herzégovine mercredi en éliminatoires au Mondial 2022 (1-1), l’équipe de France a mal démarré sa campagne de qualifications Surtout, les Bleus ont livré une prestation assez insipide, et manqué-là l’occasion de retrouver (un peu) le sourire après la déconvenue du dernier Euro.

Une partition largement insuffisante malgré le but d’Antoine Griezmann en première période, que Jean-Michel Larqué n’a que peu goûté, c’est le moins que l’on puisse dire. "Je me suis emmerdé pendant 90 minutes, a lâché Captain Larqué ce jeudi dans Rothen s’enflamme. Il n’y a aucun enthousiasme dans cette équipe, il y a un ressort qui s’est cassé. Il n'y a rien du tout! Ça ne te provoque rien, aucun poil qui se dresse. On a passé 90 minutes à s’embêter."

"Quel message il envoie à Dubois…"

Furieux du match livré par une formation qui, sur le papier, a de quoi faire saliver n’importe quel sélectionneur avec son armada offensive symbolisée par le trio Mbappé-Benzema-Griezmann, Jean-Michel Larqué a également tenu à cibler un secteur en particulier. Et la gestion par Didier Deschamps du poste de latéral droit, attribué pour la deuxième fois sur les trois derniers matches des Bleus à Jules Koundé.

"Quand sur les 1 000 professionnels du football français, tu n’es pas capable de trouver un latéral droit lorsque ton titulaire est blessé, et que celui que tu mets est un défenseur central qui ne t’apporte rien… Ce couloir droit a été totalement déserté, on a joué sur une demi-largeur du terrain hier (mercredi). Donc on a facilité la tâche de la défense adverse. Tactiquement, c’est une aberration totale. Quel message il envoie à Dubois, quand il lui dit: « Je te fais jouer une fois que Koundé est expulsé, que j’ai épuisé les possibilités et je n’ai pas de latéral droit »…"

Coupable d’un tacle très dangereux sur Sead Kolasinac, qui ne pourra jamais reprendre sa place, Jules Koundé a été logiquement expulsé par l’arbitre de la rencontre à la 50e minute. Ponctuant une prestation très médiocre sur le côté de la défense tricolore, et une soirée à oublier pour le défenseur de Séville. Suspendu, il a été supplée dans le groupe par Nordi Mukiele.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport