RMC Sport

Equipe de France: pourquoi la rencontre entre Le Graët et Rabiot n'a pas eu lieu

Mis à pied par le PSG, Adrien Rabiot est aussi loin de l’équipe de France après son refus de figurer sur la liste des suppléants lors de la dernière Coupe du monde. Noël Le Graët, président de la FFF, confie l’avoir invité à s’expliquer mais s’est heurté aux conditions imposées par sa mère.

L’histoire d’Adrien Rabiot n’est pas seulement cassée avec le PSG. Le milieu de terrain s’est également éloigné de l’équipe de France depuis son refus de figurer sur la liste des suppléants lors de la dernière Coupe du monde. Le joueur de 23 ans, qui compte 6 sélections (la dernière en mars 2018 face à la Russie), a pourtant eu l’occasion de renouer le fil avec les Bleus, comme l’a confié Noël Le Graët dans L’Equipe. Mais le président de la Fédération française de football s’est heurté aux conditions de Véronique Rabiot, maman, agent et personnage incontournable dans la carrière du joueur du PSG. 

"Elle voulait venir toute seule"

"J’ai sollicité Adrien Rabiot pour qu’il vienne s’expliquer, a déclaré Le Graët. Et c’est Madame Rabiot qui a répondu en disant qu’elle voulait d’abord venir toute seule. Je lui ai dit qu’il n’en était pas question. Il y a ensuite eu un deuxième contact, où elle nous a indiqué, cette fois-ci, qu’elle viendrait avec son fils. Ce n’était pas ce que je souhaitais, donc il n’y a pas eu de rendez-vous. Je voulais lui dire qu’il était trop jeune pour se fâcher avec l’équipe de France, mais cela n’a pas pu se faire et c’est dommage."

Le dirigeant a conclu en indiquant qu’une troisième invitation n’était pas à l’ordre du jour. Rabiot traverse une période très compliquée puisqu’il a récemment été mis à pied par le PSG pour s’être rendu en boîte de nuit après l’élimination du club en 8e de finale de la Ligue des champions et pour avoir aimé une publication de Patrice Evra, chambrant les Parisiens. Avant cela, il avait été écarté du groupe professionnel en raison de son refus de prolonger son contrat qui prend fin à l’issue de la saison.

Véronique Rabiot s’est exprimée dans L’Equipe mercredi pour dénoncer la situation de son fils dont elle gère la carrière. "Adrien est prisonnier, a-t-elle affirmé. (...) Bientôt c'est au pain sec, à l'eau et au cachot! Ce milieu est cruel..."

Nicolas Couet