RMC Sport

Euro 2021: la réponse de Deschamps sur son avenir après l’échec des Bleus

Après l’élimination des Bleus en 8es de finale, Didier Deschamps a été interrogé sur son avenir en tant que sélectionneur. Un sujet qu’il a évacué assez rapidement, même s’il assure assumer ses responsabilités.

Au Qatar, l’année prochaine, Didier Deschamps fêtera ses dix ans à la tête de l’équipe de France. C’est le plan, c’est son contrat et ça ne devrait pas changer. A moins que l’échec des Bleus à l’Euro ait des conséquences jusque-là inattendues ? Favorite de la compétition, auto-proclamée "meilleure attaque du monde", l’équipe de France est tombée de très haut face à la Suisse ce lundi soir à Bucarest (3-3, 4 tab à 5). Le premier gros accroc dans le parcours de Didier Deschamps en tant que sélectionneur, après le quart de finale à la Coupe du monde 2014, la finale à l’Euro 2016 et bien sûr la deuxième étoile à la Coupe du monde 2018.

Deschamps: "Quand ça se passe moins bien, c’est avant tout ma responsabilité"

"Le foot, je sais très bien comment c’est, a expliqué DD en conférence de presse. Quand l’équipe de France gagne, c’est avant tout le mérite aux joueurs. Quand ça se passe moins bien, c’est avant tout ma responsabilité. Je l’assume. Il n’y a pas de problème là-dessus. Je suis avec les joueurs, les joueurs sont avec moi. C’est un moment pénible, même si ça reste du football. On avait l’envie, l’ambition et la force de poursuivre, mais malheureusement ça s’arrête là." Pour l’ancien milieu de terrain, la question de son avenir ne se pose pas. Ou du moins, pas maintenant.

L'envie de continuer ? "Ce n’est pas la question"

A-t-il envie de continuer ? "Ce n’est pas la question", a répondu Didier Deschamps au micro de BeIN Sports, l’un des diffuseurs de l’Euro. Se reverra-t-on en septembre ? "Oui, c’est prévu", a glissé le sélectionneur des Bleus avec un petit rictus. Le prochain rendez-vous est triple, mais beaucoup moins prestigieux que le chemin final de l’Euro. Du 1er au 7 septembre, les réceptions de la Bosnie-Herzégovine et de la Finlande au Stade de France, et un déplacement en Ukraine, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Didier Deschamps a tout l’été, plus long que prévu, pour faire le bilan de cet Euro.

LP avec LT