RMC Sport

France-Allemagne: Varane précise pourquoi les Bleus n'ont pas mis le genou à terre

En conférence de presse ce mercredi, Raphaël Varane a expliqué la décision des Bleus de ne finalement pas poser le genou à terre avant leur rencontre de l'Euro mardi face à l'Allemagne.

Ils ne l’ont finalement pas fait. Contrairement à ce qui avait été annoncé, les Bleus n’ont pas posé le genou à terre avant le coup d’envoi de leur match de l’Euro face à l’Allemagne (1-0), mardi soir à Munich. Selon les informations de RMC Sport, les joueurs de Didier Deschamps ont été mis au courant durant la causerie que les Allemands avaient décidé de ne pas le faire. Le staff et la FFF l’ont appris à midi lors du déjeuner protocolaire. C’est à ce moment-là que la décision a été prise entre les joueurs et le staff de se rétracter. Certains Bleus et des membres du staff ont constaté que ce sujet divisait et qu’ils voulaient rassembler plutôt que diviser.

Une décision prise par les joueurs

"C’était une décision collective, a indiqué Hugo Lloris après la rencontre sur RMC. On part du principe que si on doit le faire, toutes les nations doivent le faire avec l'appui de l'UEFA. C'est le cas en Premier League, où le mouvement a été ensemble et solidaire. Sur cette compétition, c'est moins le cas. Cela ne veut pas dire qu'on ne soutient pas la cause, on ne veut surtout pas de racisme dans notre sport et dans la société."

Interrogé à ce sujet ce mercredi en conférence de presse, Raphaël Varane a confirmé les propos de son capitaine. "C'est une décision qui a été prise par l'ensemble des joueurs. Comme l'a dit Hugo (Lloris), on soutient évidemment cette cause. On en a discuté entre nous, c’est vrai qu’aujourd’hui ce n'est pas le même symbole qu’au début par rapport à ce geste très fort. Aujourd'hui c'est plus un symbole de tensions ou de crispations par rapport au fait qu'une équipe puisse mettre le genou à terre et une autre équipe non. Il n'y a pas d'élan collectif, un message clair et fort de façon unanime. Donc le message n’est pas celui qu’on souhaite. On a pris cette décision ensemble, les joueurs", a-t-il détaillé.

Le message d'unité de Varane

Depuis le début de l’Euro, pour s’engager contre le racisme, les joueurs belges ont notamment posé le genou à terre, sous les sifflets du public de Saint-Pétersbourg, samedi avant leur match contre la Russie, tandis que les Russes étaient restés debout. Les Anglais l'ont aussi fait dimanche avant d'affronter la Croatie à Wembley.

"Maintenant, le groupe France représente 26 joueurs avec des origines différentes, des couleurs de peaux différentes... tous unis derrière le même objectif, a développé Varane ce mercredi. Notre façon de lutter contre toutes les discriminations c’est de montrer qu’ensemble, avec des différences, en étant unis, on peut porter des valeurs. Notre objectif est d’unir des millions de Français et de fans à travers le monde. C’est le message qu’on veut passer. S'il y a un message clair et unanime avec toutes les équipes de foot, évidemment l’équipe de France sera la première à soutenir une cause aussi importante puissante que la lutte contre le racisme et les discriminations."

RR avec Loïc Tanzi